boyaux-tubeless-tufo-2

0 commentaire

Tubeless vs boyau, différences et points communs

Suite à notre dossier sur les différences de montage entre Tubeless, TT et TLR, voici un article consacré aux différences entre les pneus tubeless et les boyaux. Pneu tubeless ou boyau : comment choisir ?   Longtemps préféré au pneu par les compétiteurs, le boyau se voit aujourd’hui concurrencé par l’essor du pneu tubeless. Même sur route chez les professionnels, qui reste son dernier bastion, de plus en plus de coureurs le délaissent au profit de pneus tubeless route, notamment sur des courses comme Paris-Roubaix. Le boyau conserve …

Suite à notre dossier sur les différences de montage entre Tubeless, TT et TLR, voici un article consacré aux différences entre les pneus tubeless et les boyaux.

Pneu tubeless ou boyau : comment choisir ?

 

Longtemps préféré au pneu par les compétiteurs, le boyau se voit aujourd’hui concurrencé par l’essor du pneu tubeless. Même sur route chez les professionnels, qui reste son dernier bastion, de plus en plus de coureurs le délaissent au profit de pneus tubeless route, notamment sur des courses comme Paris-Roubaix. Le boyau conserve pourtant bien des avantages qui en font un choix à ne pas négliger, y compris en cyclo-cross ou même en cross-country. Et pour ceux qui refuseraient de choisir entre boyau et tubeless, il est possible de concilier les deux technologies en optant pour des boyaux tubeless. Ou encore de revenir à une technologie tubetype en optant pour le « boyau ouvert » (open tubular). Le choix est donc très vaste, voici quelques conseils pour mieux vous y retrouver selon vos goûts et votre pratique.

 

>> A LIRE AUSSI : comment passer au tubeless route

 

Tubeless ou boyau : des points communs

 

Tout d’abord, il faut noter que pneu tubeless ou boyau ont en commun bien des avantages qui les distinguent des pneus traditionnels. C’est d’ailleurs bien pour cette raison que les pneus tubeless entrent en concurrence directe avec les boyaux.

 

En effet, le boyau est traditionnellement préféré au pneu par de nombreux cyclistes sur route pour les sensations qu’il apporte en termes de pilotage, de toucher de route et de confort. Le boyau est, en effet, collé à la jante et non plaqué sur ses crochets par des tringles, ce qui permet de répartir la pression occasionnée par les chocs sur une plus grande surface. Il absorbe ainsi mieux les imperfections de la route tout en pouvant être gonflé à plus haute pression qu’un pneu vélo (jusqu’à 11 bars). Le fait que le boyau soit directement cousu autour de la chambre à air limite aussi les frottements qui existent entre un pneu tubetype et sa chambre.
Ces qualités de confort et de tenue de route se retrouvent sur les pneus tubeless pour d’autres raisons. L’absence de chambre à air règle d’une autre manière le problème des frottements avec le pneu. Elle permet par ailleurs de gonfler à une pression moins élevée qu’un pneu tubetype, ce qui améliore le confort et le filtrage des aspérités de la route, notamment sur des terrains irréguliers.

 

Autre avantage commun : la chambre à air étant absente sur un pneu tubeless ou enfermée dans la carcasse du boyau, les crevaisons par pincement sont impossibles. Revers de la médaille : inconvénient commun aux deux systèmes, les autres crevaisons sont plus difficiles à réparer.

 

Boyau Continental Sprinter

 

Tubeless vs boyau : avantages et inconvénients

 

Derrière ces points communs qui les distinguent des pneus tubetype, il existe des différences entre pneu tubeless ou boyau. Selon la pratique et les qualités recherchées, on optera ainsi pour l’une ou l’autre de ces technologies.

 

Tout d’abord, le choix traditionnel du boyau sur la route est aussi dicté par son rendement et son efficacité. On a longtemps considéré que le boyau présentait une meilleure résistance au roulement que le pneumatique. Cette croyance jamais vraiment vérifiée n’est, en tout cas, plus vraie aujourd’hui. Les dernières générations de pneus tubeless offrent, en effet, un rendement au moins équivalent aux boyaux. Mais qui dit boyau dit aussi roue à boyau, et c’est là que se joue la différence. En effet, le boyau étant collé sur la jante, celle-ci n’a pas besoin d’être munie de crochets. Une roue à boyau est donc plus légère et plus dynamique qu’une roue à pneu, notamment lors des nombreuses relances qui rythment les courses sur route. C’est moins vrai sur des efforts plus linéaires de type contre-la-montre, où de grands champions comme Tony Martin ont opté pour le tubeless. Même s’il existe aussi depuis peu des jantes à pneu sans crochets dites hookless, un ensemble roue carbone légère et boyau représente encore le summum de l’efficacité pour les courses sur route, voire pour les cyclosportives.

 

En dehors de la compétition et plus particulièrement du monde professionnel, le boyau présente cependant l’inconvénient d’être beaucoup moins pratique qu’un pneu même tubeless. En effet, en cas de crevaison, le pneu tubeless peut être muni d’une chambre à air ou réparé avec une mèche. Réparer un boyau est une tout autre affaire, puisqu’il faut le recoudre, ce qui est impossible à faire sur le bord de la route. Et la solution du boyau de rechange, outre qu’il est plus encombrant qu’une chambre à air, est aussi rendue plus aléatoire car l’opération de décollage et recollage du boyau est assez délicate. D’ailleurs, même les professionnels préfèrent souvent rouler en pneus à l’entraînement lorsque la voiture de leur directeur sportif n’est pas prête à leur offrir une roue de secours à la moindre crevaison.

 

Le boyau offre cependant une sécurité par rapport au pneu en cas de crevaison : comme il est collé à la roue, il ne risque pas de déjanter. Il est même possible de rouler quelque temps à plat sans risque, même si le boyau sera alors irréparable et bon à changer. Certains inconditionnels optent ainsi pour le boyau même en cyclotourisme. Ils préfèrent dans ce cas utiliser des boyaux longues distance plus fiables et solides grâce à une carcasse en polyamide et une chambre en butyl. Ces boyaux plus résistants n’offrent cependant pas le même ressenti et le même confort qu’un boyau traditionnel avec carcasse en coton et chambre en latex.

 

En dehors de la route, le boyau est aussi bien présent en compétition dans d’autres disciplines comme le cylo-cross, le gravel et même le cross-country. Comme le pneu tubeless, le boyau supporte en effet les basses pressions et est donc indiqué pour les terrains boueux ou cassants. Pour une pratique loisir, le risque de crevaison et la difficulté à réparer font cependant du pneu tubeless un choix plus simple et plus pratique pour la grande majorité des pratiquants.

 

Boyau XC Challenge

 

Open tubular et boyau tubeless : des solutions hybrides

 

Si vous hésitez toujours à choisir entre pneu tubeless ou boyau, deux solutions alternatives s’offrent à vous : tubeless ET boyau, ou bien aucun des deux.

 

En VTT, le boyau est présent uniquement en cross-country et plus particulièrement en distance olympique. Certains boyaux VTT XC sont, en fait, des boyaux sans chambre à air, autrement dit des boyaux tubeless ! C’est notamment le cas des boyaux Tufo, disponibles aussi en route et cyclo-cross, ou encore des boyaux Dugast Ori utilisés par le champion du monde de cross-country Nino Schurter. Comme un pneu tubeless ready, ces boyaux doivent recevoir un liquide d’étanchéité pour les rendre hermétiques. Le problème de l’étanchéité au niveau de la jante ne se pose pas puisque le boyau est une enveloppe fermée. Ce liquide joue aussi le rôle de préventif anticrevaison, et d’une façon plus efficace que pour un boyau muni d’une chambre à air.

 

Autre solution hybride plus spécifique à la route : le pneu tubetype, mais pas n’importe lequel ! En effet, plusieurs fabricants de boyaux ont adapté leurs technologies à l’univers du pneu. Leurs pneus sont ainsi désignés comme des « boyaux ouverts » ou open tubulars. Un pneu open tubular reprend la même carcasse qu’un boyau, en général en coton, à ceci près qu’elle est ouverte et munie de tringles pour pouvoir être montée sur une jante à pneu. Le comportement d’un pneu open tubular est proche de celui d’un boyau, notamment lorsqu’il est produit de façon artisanale par des grands fabricants historiques de boyaux. Les pneus open tubular Veloflex et FMB sont une référence en la matière. De plus grands fabricants comme Vittoria proposent aussi des pneus open tubular à leur catalogue. Pour se rapprocher encore plus des qualités d’un boyau, il est conseillé de monter une chambre à air en latex sur les pneus open tubular.

 

Pneu Open Tubular FMB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>