Blog-Couverture-bis

2 commentaires

Test de la nouvelle gamme Michelin VTT XC & AM 2017

S’il y a bien un domaine dans lequel je ne suis pas à l’aise et performant, c’est celui celui du VTT. Mais c’est avec une grosse envie et curiosité que je me rends du 13 au 15 mars 2017 à Mandelieu (06) pour le lancement officiel de la nouvelle gamme de pneus VTT par Michelin. En effet pour 2017, le manufacturier français révolutionne son offre de pneus VTT.   Seulement 4 modèles seront au catalogue avec 3 profils distincts. Ce qui met le futur acquéreur devant un choix …

S’il y a bien un domaine dans lequel je ne suis pas à l’aise et performant, c’est celui celui du VTT. Mais c’est avec une grosse envie et curiosité que je me rends du 13 au 15 mars 2017 à Mandelieu (06) pour le lancement officiel de la nouvelle gamme de pneus VTT par Michelin. En effet pour 2017, le manufacturier français révolutionne son offre de pneus VTT.  
Seulement 4 modèles seront au catalogue avec 3 profils distincts. Ce qui met le futur acquéreur devant un choix réduit où avant environ une trentaine de pneus de la même enseigne étaient proposés ! Difficile de faire son choix si (comme moi) vous n’avez pas un minimum de connaissances techniques ou d’échos de ceux-ci. C’est sur ce point que Michelin a voulu se différencier de la concurrence.
 
Annoncés via les différents médias courant décembre, les nouveaux pneus se déclinent en quatre modèles :
 
• JET XCR
Force XC
Force AM
• WILD AM
 
Pneus VTT Michelin
 
Chaque modèle est destiné à un usage précis, mais est également complémentaire avec les autres. Tous sont dénommés Tubeless Ready avec le logo TLReady sur le flanc.
 
Complément d’information : quelle différence entre tubetype, tubeless et tubeless ready ?

 
C’est après le Roc d’Azur 2014 que les techniciens, riders, et développeurs de chez Michelin ont commencé à travailler sur un nouveau concept. Certes ils ne sont pas partis d’une feuille blanche mais se sont appuyés sur les attentes des coureurs (avec des feedback sur différentes épreuves comme sur les J.O 2016), mais aussi des consommateurs.
 
C’est ainsi que les techniciens ont œuvré pendant 3 ans pour proposer ces nouvelles gammes avec pour but de répondre à 3 critères fondamentaux, que nous a présenté Karl de Quick, directeur de l’activité vélo chez Michelin :
 
• Avoir le meilleur grip pour améliorer la performance et réduire les efforts
• Avoir de la précision et du plaisir en pilotage, du fun, « jouer » avec son vélo en descente avec une confiance aveugle dans sa monte pneumatique
• Faire le bon choix de pneus en fonction de sa pratique et de son usage
 

 
C’est sur ce dernier point où vraiment la nouvelle génération d’emballage est idéalement pensée. En effet au dos, vous trouverez un schéma permettant de savoir pour quel usage ce pneu a été conçu mais aussi sa conception. Ainsi l’utilisateur lambda saura tout de suite que s’il pratique du cross-country, un Wild AM ne sera pas conçu pour cette pratique et inversement.
 
En revanche, vous ne trouverez pas d’indice de Shore (dureté de la gomme), car Michelin utilise ses propres gommes qui n’ont pas les mêmes classifications que les gommes concurrentes d’où seulement 2 appellations : la GumX2D et la GumX3D. Enfin le choix des largeurs et diamètres s’est réduit à ce que l’on trouve le plus souvent et surtout ce qui est vendeur. C’est pour cette raison que le Jet XCR n’a pas été décliné en 26″.
 

 
Les tests terrains vont permettre de vérifier si Michelin remplit son objectif avec ces 3 critères primordiaux. Pour réaliser ces tests, j’ai donc un vélo de XC (un Canyon Lux Cf 9.9 SL en Shimano XTR Di2) équipé avec une paire de pneus Force AM en 29 x 2.25.
 
Sur l’arrière-pays de Mandelieu, le terrain est sec, avec beaucoup de graviers et de pierres ce qui explique le choix des techniciens de nous proposer cette monte. La pression de base est de 1.4 bar, dès les premiers tours de roues, je sens que le pneu ouvre ses crampons pour offrir une grosse accroche et ne jamais patiner.
 
Ainsi la puissance est bien transmise jusqu’au bout des crampons qui maintiennent la stabilité pour propulser le vélo vers l’avant. D’ailleurs, les graviers volent littéralement derrière le pneu tellement le rebond des crampons est ferme. Ces derniers constitués de la nouvelle gomme Gum-X3D sont assez souples. A voir si ceux-ci ne vont pas se dégrader rapidement… Mais en montée je sens tout de même que le rendement n’est pas optimal, le pneu absorbe de la puissance.
 
En descente, les épaules dotées de gros crampons offrent une accroche qui autorise un engagement offensif !
 
Après passage des différentes difficultés du terrain, je change ma pression en fonction du ressenti et en m’appuyant sur les conseils avisés des coureurs du Team BH SR Suntour KMC partenaire de la marque au Bibendum. C’est donc avec 1.1 bar et 1.3bar sur l’arrière que je me suis trouvé le plus à l’aise et le pneu le plus efficace sur ce terrain (attention je pèse seulement 60kg !).
 

 
Milieu de matinée, nouvelle monte de pneumatique, toujours des Force mais cette fois dans la version XC 2.25. Tout de suite je remets la pression précédente, et le vélo change littéralement de comportement ! Le grip est toujours aussi présent mais un peu moins marqué.
 
En revanche le roulage est plus facile, le pneu s’emmène facilement, les relances plus nerveuses. Nous sommes passés de 3 couches de 60 tpi à 3 couches de 110 tpi ce qui rend le pneu plus souple et plus confortable. De plus le renfort anti-crevaison Cross Shield qui équipe le Force XC est léger et endurant, alors que le renfort anti-crevaison Trail Shield du Force AM est plus renforcé et plus robuste. A noter que le Force XC est plus léger de 80g par par raport au Force AM dans les mêmes dimensions.
 
En revanche les gommes sont identiques. Nous retrouvons donc la Gum X3D mais des hauteurs de crampons et une implantation différentes
 

 
Maintenant que nous avons énuméré ces différences techniques, sur le terrain cela se ressent donc par des accélérations plus franches, un pilotage plus précis mais toujours ce grip très présent. J’ai roulé avec le même engagement et je dois avouer que je m’attendais à décrocher, mais rien ! Ce n’est pas par hasard que c’est le pneu favori des pilotes du Team BH. Vraiment beaucoup de plaisir à piloter avec précision, de sentir que la force appliquée sur la pédale est bien retransmise dans le pneu. De plus, en suivant les recommandations et conseils avisés des différents pilotes ou journalistes VTT présents pour l’évènement, je commençais vraiment à avoir du fun (le fameux second critère !).
 
Après ce premier test, nous rentrons au Base Camp où un traiteur nous attend un traiteur dans son food truck pour nous proposer de quoi nous rassasier. Une fois ce repas apprécié et avalé, nous changeons de vélo et partons pour la seconde partie du test : le All-Mountain. C’est à ce moment-là que les choses vont se gâter pour moi. En effet déjà qu’en XC je n’étais pas à l’aise sur les sentiers abrupts alors je vous laisse imaginer mes sensations à l’approche d’un single rocheux, gravillonneux !
 
De plus c’est la première fois que je monte sur un vélo de AM. Je prends donc rapidement un cours explicatif par les riders présents à propos du fonctionnement de mon système de suspension automatisé (la pression et le blocage des amortisseurs avant et arrière sont commandés par un moteur électrique qui adapte ceux-ci en fonction du terrain et des secousses/vitesse/cadence de pédalage enregistrés) et comment aborder les jumps, woops et autres obstacles.
 
Cette fois nous sommes en 27.5″ qui est devenu le nouveau standard dans cette discipline. En effet le 27.5″ permet d’avoir une bonne maniabilité dans les singles mais aussi un bon roulage pour les portions de montée.
La monte de pneus est différenciée entre l’avant et l’arrière. A l’avant, c’est un Wild AM en 2.35 et à l’arrière je retrouve un Force AM mais cette fois en 2.35. Pour ce premier run je laisse la pression préconisée par les techniciens soit 1.4 bar à l’avant et 1.6 bar pour l’arrière.
 

 
Une fois au sommet, il faut bien descendre donc comme on dit se « jeter à l’eau » ! Je m’élance et à ma grande surprise, les différents rochers, gros devers, trous et autres obstacles sont absorbés par le vélo et son système de suspension « intelligent » électrique et par les pneus qui offrent une réelle accroche. Je termine ce premier run assez confiant d’autant plus que je découvrais les obstacles. Après un échange avec le staff, je baisse ma pression pour avoir 1.1 bar et 1.3 bar respectivement à l’avant et à l’arrière. Certes la remontée par la route est devenue plus dure mais cette fois je ressens bien le travail des crampons du Wild AM qui autorisent des angles très fermés. Derrière, le Force AM maintient parfaitement le vélo dans sa trajectoire sans décrocher. On sent vraiment l’harmonie de cette monte et les crampons du Wild AM qui viennent se « planter » dans la terre lors des freinages pour ainsi en réduire la distance. Encore une fois nous sommes sur cette fameuse gomme Gum-X3D, 3 nappes en 60 tpi et le renfort anti-crevaison Trail Shield. Nous voyons ainsi que ces deux pneus axés all-mountain ont une conception assez similaire, ce qui permet d’avoir une bonne osmose entre eux.
 
La journée va se terminer par encore quelques runs où je prends de plus en plus de plaisir et à chaque passage, et me force à appliquer les nombreux conseils reçus par mes guides du jour.
Les plus observateurs d’entre vous auront remarqué que la nouvelle gamme Michelin ne propose pas de pneus de DH. C’est un véritable choix de la marque qui ne souhaite pas produire et lancer tout un programme spécifique de développement pour ce milieu, « dont le nombre de pratiquants reste relativement faible ».
 

 
En se concentrant sur une gamme réduite, Michelin souhaite devenir la référence et s’imposer dans le monde du cross-country et du all-mountain. Pour les années à venir ces pneus seront installés en première monte chez certaines grandes marques du VTT (BH, Lapierre, Canyon). Pour les nostalgiques sachez que les anciens pneus seront toujours produits !
 
Bien évidemment ces pneus sont déjà disponibles chez votre revendeur préféré !
 

 
 
 

LE / LES COMMENTAIRES

  1. Le masquelier pascal

    Bonjour, que conseillez-vous comme pneu slick (le plus étroit possible) pour des jantes MDK-EP1 27’5, paire de roues asymétriques 35 TLR. C’est un vélo VTT Electrique Semi Rigide Mondraker E-Prime + Sram GX 10V 27.5´´ Bosch 500Wh de 2018

    • Le admin

      Bonjour,

      Nous vous remercions pour votre commentaire.

      Sur vos jantes vous pouvez monter au minimum une section de 2.60.

      Voici le seul modèle actuellement disponible sur le marché pour des jantes 27.5+ slick : Pneu Schwalbe Super Moto-X+ Dual – SnakeSkin – Raceguard

      Ce modèle est en 2.80 mais vous ne trouverez pas d’équivalent en 2.60.

      Nous restons à votre disposition.

      L’équipe Cycletyres.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>