Pneu Touareg de Hutchinson sur le terrain

0 commentaire

Test du pneu gravel Touareg de Hutchinson

Nous nous retrouvons pour le deuxième test de la journée au presscamp Hutchinson. Après avoir testé le Kraken, nous voici prêt pour la journée test du Touareg. Place au voyage et à l’évasion. Vers l’infini et au-delà !   C’est évidemment avec beaucoup de plaisir que j’assiste à la présentation du petit nouveau : le pneu Touareg. Sur le papier les caractéristiques techniques de ce pneu orienté gravel semblent regrouper pas mal d’atouts pour le terrain, la polyvalence en ligne de mire. Tout ça est prometteur mais concrètement, …

Nous nous retrouvons pour le deuxième test de la journée au presscamp Hutchinson. Après avoir testé le Kraken, nous voici prêt pour la journée test du Touareg. Place au voyage et à l’évasion. Vers l’infini et au-delà !

 
C’est évidemment avec beaucoup de plaisir que j’assiste à la présentation du petit nouveau : le pneu Touareg. Sur le papier les caractéristiques techniques de ce pneu orienté gravel semblent regrouper pas mal d’atouts pour le terrain, la polyvalence en ligne de mire. Tout ça est prometteur mais concrètement, comment est ce que cela fonctionne et est ce que la mayonnaise peut prendre ?
  

Un pneu vélo gravel Hutchinson inspiré de l’univers VTT

 
Dans le contexte du gravel bike, je m’attends à trouver un pneu efficace sur tous les terrains. Le côté fun du gravel est aussi un casse-tête pour les fabricants car le matériel doit être adapté pour toutes les surfaces et pour tous types de météo. C’est justement dans ce paquet de nœuds que la marque française reprend ses meilleurs atouts pour développer le successeur du modèle Overide. L’héritage et l’expertise de Hutchinson étant la première inspiration pour le développement de ce pneu.
 
Et cela passe en premier par le choix du dessin qui est très inspiré de l’univers VTT de la marque, le squelette des crampons est agressif pour (selon les concepteurs) favoriser l’adhérence. Imaginés en « small-blocks », ses nombreux petits crampons répartis de façon compacte contribuent au confort et au rendement, à la fois sur un bitume lisse ou sur pistes engagées.
 
Le Touareg est développé avec une carcasse 127 TPI, un must quand il s’agit de performance pure. Cette carcasse souple et légère permet un excellent rendement. Il est également renforcé avec la grille Hardskin pour permettre de rouler à plus basse pression, notamment pour apporter du confort et de l’accroche sur terrain accidenté. En plus de l’épaisseur de gomme, ce véritable bouclier offre une protection supplémentaire contre les pierres tranchantes, les roches et tout autre matériau hostile rencontré lors d’une sortie gravel. Ce renfort issu du VTT a notamment fait ses preuves sur de nombreuses courses XC Marathon. Grâce à son concept bi-gomme, soit une gomme de contact plus dure et une gomme latérale plus tendre, l’ensemble offre une bonne résistance à l’abrasion et une bonne accroche dans les virages.
 
Ce pneu Tubeless Ready est proposé en 650 et 700 et décliné en largeurs de 40 ou 45 en 622 puis en 47 pour la version 650. Pour une utilisation mixte (route et chemin), la pression recommandée est de 2,5 bars pour un cycliste de 70 kg. Oui, vous avez bien entendu, 2,5 bars.
 
Me voilà le cerveau bien rempli d’informations et j’avoue honnêtement que les caractéristiques annoncées sont surprenantes. Une si basse pression pour autant de polyvalence sur route et chemin, franchement je demande à voir et vite.
  
Pneu vélo Hutchinson Touareg
 

Test du Touareg sur route et chemin, rendement et efficacité

 
Ok, c’est le départ pour 20 bornes de ride entre route et chemin. Le temps est magnifique, gros soleil et pour un mois de mars, je pars en tee-shirt. Pour ce test, je roule sur un Scott Addict Gravel 20.
 
Premiers tours de manivelle et première surprise, ça roule bien. Fort de ce constat d’une précision sans égal, je m’aperçois très vite que les pneus et ses basses pressions ne me collent pas. Je tourne bien les jambes et je maintiens très facilement mon rythme de croisière sur route autour de 30 km/h. Rapidement nous quittons la route pour notre première ascension sur un DFCI, mais attention pas le DFCI tranquille, on est plutôt sur celui qui te casse les pattes avec un bon dénivelé et un terrain défoncé.
 
Je suis maintenant sur chemin et je ressens bien la mécanique du Touareg. Ce qui est surprenant c’est sa capacité à rendre les choses facilement. La protection Hardskin couplée avec le tubeless ready apportent énormément de progressivité, le tout est solide et ça se sent. Gonflé à 2.5 Bars, les grosses compressions sur racines et cailloux ne posent pas de souci, le touareg met en confiance tout de suite. Le ballon généreux apporte, quant à lui, un volume d’air suffisant pour plus de confort, d’autant plus sur chemin roulant défoncé.
 
Le test continue ainsi que l’enchaînement des différents types de terrains. Jusque-là, je ne ressens aucun frein, ou peut être celui de l’acide lactique qui me brûle les mollets. La carcasse en 127 tpi apporte le rendement utile, sur route ça file, la résistance est faible, c’est facile de monter au train tout en conservant un rythme soutenu et régulier.

 
En conclusion, fin d’un test qui a été généreux en émotion, la variété du terrain a permis au touareg de montrer l’ensemble de ses capacités. J’ai vraiment ressenti la technologie et la mécanique du pneu ; l’accroche et le rendement comme énormes atouts. Ce pneu est le lien idéal entre toutes les pratiques que le gravel bike peut couvrir. Petit plus, Hutchinson est une marque française et prouve aux autres grosses marques du genre sa capacité à se développer sur un marché qui ne demande que ça. Le Touareg est à mon sens une vraie réussite.
 
 

Bien choisir un pneu gravel
Les caractéristiques des pneus vélo
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>