Vittoria Mezcal XC Race 29x2.25 TLR flancs beige

Vittoria Mezcal Race Graphène 2.0 : premières impressions

L’une des grandes nouveautés en ce début d’année 2019 est l’évolution de la gomme Vittoria au Graphène. Après plusieurs années de recherches et développement, Vittoria a pu optimiser les proportions de graphène par rapport à la première génération de pneus au graphène. Nous vous invitons à lire notre article pour plus d’informations sur la gomme Vittoria Graphène 2.0. Par l’utilisation de la nouvelle gomme Graphène 2.0, Vittoria annonce des améliorations conséquentes à différents niveaux : l’étanchéité de la carcasse, l’adhérence et la résistance aux coupures.     Nous …

L’une des grandes nouveautés en ce début d’année 2019 est l’évolution de la gomme Vittoria au Graphène. Après plusieurs années de recherches et développement, Vittoria a pu optimiser les proportions de graphène par rapport à la première génération de pneus au graphène. Nous vous invitons à lire notre article pour plus d’informations sur la gomme Vittoria Graphène 2.0. Par l’utilisation de la nouvelle gomme Graphène 2.0, Vittoria annonce des améliorations conséquentes à différents niveaux : l’étanchéité de la carcasse, l’adhérence et la résistance aux coupures.
 


 
Nous avons pu rouler le nouveau Vittoria Mezcal Graphène 2.0 en section 2.25 doté de la carcasse XC Race. Voici nos premières impressions après quatre sorties effectuées avec cette paire de pneus. Bien sûr ceci ne suffit pas pour tirer des conclusions au niveau de la durée de vie ou de la résistance du pneu mais permet toutefois de tester le comportement du pneu et d’en tirer les premiers enseignements.
 

 
Les pneus testés sont des Vittoria Mezcal dont le profil priorise à la fois la vitesse et la motricité. La bande centrale est basse et quasiment continue afin de favoriser le rendement. Les crampons intermédiaires sont positionnés en V, optimisant la traction. Les crampons latéraux sont resserrés, ce qui confirme que le pneu se destine plutôt à un terrain sec compacte à mixte (terre, roches, racines). Les hauteurs de crampons augmentent au fur et à mesure que l’on s’éloigne du centre du pneu. Ceci dans le but de favoriser l’accroche latérale tout en conservant un comportement très fluide lors des prises d’angle. Avec des crampons serrés et un profil plutôt rond (tout de même bien moins que le Continental Race King), le Mezcal se destine clairement davantage à un montage sur la roue arrière que sur la roue avant, où l’on verrait mieux un Barzo ou un Peyote dont les crampons sont plus espacés et possédant un profil plus directif.
 

Poids respectés, montage Tubeless très facile

 


 
Le poids annoncé de 690gr par le fabricant est parfaitement respecté : le premier pneu pèse 690 grammes alors que le deuxième pèse 697 grammes (+ 1%). Un poids qui n’est donc pas particulièrement léger ; on ne s’attend alors pas à un pneu fragile dans le cadre d’une pratique XC. A titre de comparaison, la déclinaison du Mezcal 29×2.25 avec la carcasse XC Trail TNT (120 tpi avec flancs renforcés) pèse 725 grammes, soit « seulement » 35gr de plus par pneu. La bande de roulement du Mezcal bien fournie en crampon permettant de protéger la bande de roulement explique en partie léger surpoids d’environ 30 grammes par rapport à un Barzo ou à un Peyote équivalent.
 
Le montage s’effectue du premier coup à la pompe à pied Tubeless Joe Blow Mountain.
 

Gomme 4C Graphene 2.0 : davantage de grip

 


 
La gomme au graphène 2.0 est constituée de quatre mélanges (4C) sur l’ensemble du pneu, ce qui permet à Vittoria d’adapter au mieux les propriétés de la gomme pour les différentes parties du pneu. Vittoria est le seul fabricant de pneu vélo à posséder les outils de fabrication pour obtenir un pneu 4 Compounds.
 
Gomme 1 : chape latérale
Offre de la stabilité et de la rigidité sur l’angle
La proportion de graphène 2.0 apporte de la durabilité
 
Gomme 2 : chape centrale
Optimise la durée de vie du pneu
La proportion de graphène 2.0 apporte la résistance à la crevaison
 
Gomme 3 : crampons latéraux
Optimise l’accroche sur l’angle
La proportion de graphène 2.0 améliore le grip sur terrain mouillé
 
Gomme 4 : bande de roulement
Optimise la motricité et l’efficacité des freinages
 

Carcasse XC Race haute densité très rapide

 


 
Les Mezcal testés sont dotés de la carcasse XC Race TLR qui est la carcasse la plus rapide et la plus légère que l’on peut trouver sur les pneus VTT Vittoria. Il s’agit d’une carcasse nylon très dense de 120 TPI sans renforts au niveau des flancs conçue pour les compétiteurs XC. Au touché, la carcasse semble très souple tout en paraissant bien moins fragile qu’une carcasse Maxxis non renforcée (à titre de comparaison). Au catalogue Vittoria, la carcasse XC Race TLR est à l’heure actuelle toujours associée à des flancs beiges.
 

Première sortie au graphène 2.0 : un pneu différent

 


 
J’effectue une mise en pression au feeling, en jugeant de la déformation du pneu avec les mains afin de d’obtenir une réaction du pneu à l’arrêt dont j’ai l’habitude. La bande de roulement paraît très dure alors que les flancs semblent souples. Je dégonfle pas mal les pneus afin de trouver la pression désirée. C’est assez déroutant d’avoir une bande de roulement si ferme, clairement il y a du graphène dans cette chape !
 
Passé 25 km/h sur la route, le pneu siffle légèrement, ce qui me rappelle un peu le bruit des jantes en carbone hautes. Ce n’est pas un bruit désagréable, on a presque l’impression de mettre le turbo en route. Les sensations sur le roulant sont excellentes, le pneu offre clairement des performances de haut vol en terme de rendement.
 
Dès les premiers mètres de sentiers j’ai la sensation que le pneu « roule sous la jante » ! Puis je perds de l’air dans un virage serré. J’ai en fait trop dégonflé les pneus en raison de la bande de roulement très dure qui donne l’impression d’avoir plus de pression d’air par rapport à la réalité. Je regonfle à la mini-pompe afin de « surgonfler » légèrement avant de vérifier au manomètre Topeak SmartGauge à la fin de la sortie. Celui-ci affiche seulement 1.2 bar à l’arrière et 1.1 bar à l’avant malgré les coups de pompe…
 

Combinaison d’une chape au graphene dure et d’une carcasse 120 tpi souple

 


 
Pour les trois sorties suivantes, je gonfle le pneu arrière à 1.4 bars et le pneu avant à 1.3 bars (Poids 66 kgs) tout en ayant l’impression d’avoir davantage de pression si je touche les pneus. Entre les sorties (espacées de 3/4 jours environ) les pneus ne perdent quasiment pas de pression, ce qui confirme la très bonne étanchéité annoncée par Vittoria. Sur le terrain, la carcasse haute densité se déforme très bien, permettant d’apporter confort, motricité et traction. Mes camarades de sortie me le font remarquer : ton pneu travaille beaucoup !
 
La bande de roulement très ferme se montre très rapide pour des pneus faciles à emmener. Un bel atout pour les compétiteurs XC! Pour autant, la sensation de grip est globalement très bonne. Les réglages des quatre gommes du 4C graphène 2.0 fonctionnent ! Comme attendu, le profil du Mezcal III se montre excellent à l’arrière combinant motricité et faible résistance au roulement. A l’avant, il offre un comportement très sain sur les surfaces compactes et sèches. Toutefois, il montre ses limites à l’avant dès que les sentiers sont plus fuyants.
 

 
Les pneus étaient montés sur un VTT plus axé XC Trail que XCO : un tout suspendu Chiru Rangi MKII avec 120mm de débattement qui ont mis à l’épreuve la carcasse XC Race. Pour autant, aucune crevaison n’a été déplorée malgré quelques sentiers plutôt techniques. Même s’il n’est pas possible de tirer de conclusion sur la résistance à la crevaison de ce pneu après seulement quatre sorties, la bande de roulement offre d’ores et déjà une grande impression de robustesse. Quant aux flancs, ils ne paraissent pas particulièrement fragiles malgré la carcasse 120 tpi haute densité et l’absence de renforts.
 
Pour résumé, le Mezcal III 4C Graphene 2.0 XC Race TLR positionné comme un pneu très haut de gamme offre d’excellentes performances. La gomme 4C graphene 2.0 permet d’obtenir une chape robuste et très rapide tout en bénéficiant d’une grande adhérence. La carcasse 120 TPI confère au pneu un grand dynamisme : confort, traction, rendement. Quant au profil, il performe parfaitement en tant que pneu arrière sur terrains compactes à mixtes, sentiers roulants comme plus techniques. Si le Mezcal monté à l’avant peut plaire à certains pilotes ou alors pour les sols compactes, il sera souvent plus judicieux de mixer le Mezcal à l’arrière avec un Vittoria Barzo XC Race à l’avant.
 
 
ARTICLES À LIRE:
Graphène 2.0 : une nouvelle gamme de pneus VTT encore plus performante
Les caractéristiques des pneus VTT
Pneus XC Hutchinson Skeleton Racing Lab : adhérence et résistance améliorées
Schwalbe Racing Ray / Racing Ralph : pneus complémentaires pour XC moderne
Les 5 fonctions du pneu vélo
 
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>