Comment bien choisir la pression de ses pneus gravel ?-

En gravel, de par la variété de terrains pratiqués, savoir quelle est la bonne pression pneus peut s’avérer complexe. En effet, selon la pratique, les pneus n’étant pas les mêmes, leur pression de gonflage diffère. Alors comment estimer la pression idéale à mettre dans ses pneus gravel ? Voilà la question à laquelle nous allons répondre dans cet article. 

Gonfler ses pneus de vélo, quelle pression mettre pour le gravel ? 

Véritable vélo tout chemin, entre cyclo-cross, vélo de route et VTT, le gravel bike séduit de plus en plus de cyclistes. La pratique se développe énormément, notamment grâce à l’apparition de nouvelles compétitions de renom. Le gravel est aussi le bon compromis entre vélo tout chemin et vélo de route. Idéal pour les cyclistes polyvalents à la recherche de performance

Le gravel, la plus ancienne des pratiques cyclistes

Gravel désigne en même temps une pratique cycliste et le vélo nécessaire à cette pratique. En gravel, le cycliste doit pouvoir évoluer avec la même aisance en milieu urbain sur la route qu’en milieu naturel sur des chemins caillouteux. D’ailleurs, le terme gravel signifie gravier en anglais. 

Physiquement proche du vélo de route, le gravel bike est néanmoins ultra polyvalent. Cependant, les vélos gravel ont des pneus très spécifiques, pouvant absorber tous les types de pratiques.

Quel est le meilleur pneu gravel ?

Côté pneu, le meilleur pneu gravel est celui qui permet au cycliste de rouler sur tous les types de terrains. Qu’il soit stabilisé, lisse ou irrégulier, il possède une certaine durée de vie.

Les pneus gravel doivent avoir les mêmes caractéristiques que des pneus de vélo de route et des pneus VTT. Ils doivent suivre le rythme sur des portions de route comme sur chemins. On parle alors d’une bande de roulement relativement lisse, pour moins de résistance au roulement. Il faut également des crampons pour optimiser la force de traction et l’adhérence dans les virages. Effectivement, ces caractéristiques sont complètement contradictoires. 

Pour en savoir plus, découvrez notre comparatif des meilleurs pneus gravel selon votre pratique.

Pour rappel, les dimensions des pneus vélos varient selon la taille de la jante, la section voulue, les diamètres intérieurs et extérieurs, l’épaisseur de la gomme et d’autres paramètres. Afin d’être certain de la taille de vos pneus, nous vous conseillons de vous référer à la norme universelle ETRTO.

Notre guide complet sur les dimensions des pneus vélo vous aide à tout comprendre sur ces dernières, afin de toujours choisir la dimension adaptée à votre vélo. 

Une fois vos pneus achetés et montés, il ne vous reste qu’à les gonfler. Enfin, encore faut-il les faire monter à la bonne pression.

Quelle pression mettre dans un pneu gravel ? 

Comme pour toutes les pratiques cyclistes, au moment de gonfler ses pneus, nous sommes nombreux à nous demander jusqu’à quelle pression monter. Il s’agit pourtant d’une question primordiale, car le fait qu’un pneu soit plus ou moins gonflé influe énormément sur notre confort. 

Concrètement, lors de la pratique et grâce à sa composition, le pneu se déforme à cause de notre poids, de la typologie de terrain et de sa pression. Un pneu sous-gonflé “s’écrasera” davantage, augmentant la surface au contact du sol et générant plus de frottement. Bien qu’il soit plus confortable, un pneu sous-gonflé demande beaucoup plus d’effort au pédalage. Un pneu sur-gonflé, quant à lui, sera plus efficace, diminuant son contact au sol. Toutefois, l’usure de la bande de roulement se fera beaucoup plus rapidement. 

La meilleure façon d’avoir une indication sur la bonne pression des pneus est de regarder le flanc de ces derniers. En effet, en regardant attentivement, vous verrez des données inscrites en PSI ou en Bars. Les fabricants de pneus vous indiquent ainsi une fourchette de valeurs indicatives, avec la pression minimale et maximale recommandée, en fonction du modèle. 

Seulement, sachant qu’il faut gonfler ses pneus par rapport au type de terrain sur lequel on va rouler, pour le gravel, la question est délicate. 

Le gravel se pratique généralement sur des sols plutôt durs, comme du bitume, ou bien plutôt meubles comme des chemins ou la forêt. Terrains les plus répandus, ce sont vers eux que nous avons regardé. 

>> A LIRE AUSSI : Découvrez Airsistant pour surveiller la pression de vos pneus

Quels équipements pour du vélo gravel sur un sol mou ?

Sur un sol plutôt souple et mou, il est recommandé de rouler avec des pneus moins gonflés qu’on le ferait pour un sol dur. En effet, en étant un peu plus souples, les pneus vont pouvoir s’écraser plus facilement pour offrir une meilleure adhérence au terrain. 

Mais, cette règle est à adapter en fonction de divers facteurs comme le poids du cycliste et de son équipement, du type de pneus et de la profondeur du terrain. 

Quel type de pneu pour chaque terrain ? 

En gravel, quand on roule sur des terrains plutôt souples, il faut savoir choisir des pneus adaptés. Si nos sorties incluent des passages dans le sable ou la boue, nous devons avoir des pneus efficaces sur ce terrain. 

Pour les sorties gravel dans le sable, choisissez des pneus avec de nombreux crampons, tant latéraux que sur la bande de roulement. Pour rouler dans la boue, préférez les pneus avec un cramponnage assez espacé afin d’éviter le bourrage et toute perte d’adhérence. Des pneus avec crampons représentent aussi un avantage en forêt, où les terrains sont souvent humides.

De façon générale, pour rouler sur des terrains mous, souples et humide, choisissez une largeur de pneu plus importante, et une section entre 40 et 50 mm. Sur un pneu, une section large est un gage de confort, car cela améliore l’amorti et offre une meilleure adhérence dans les virages. 

Gravel et sols mous, tubeless ou chambre à air vélo ?

Depuis quelques années, les pneus tubeless ont fait leur apparition. Sans chambre à air, ces pneus offrent un meilleur rendement, limitent les risques de crevaison et amortissent les vibrations.

Cependant, les pneus tubeless sont moins simples à changer, ce qui peut s’avérer problématique en cas de crevaison lors d’une sortie. 

Le tubeless est le montage le plus répandu en gravel bike grâce au confort qu’il procure. Sur les terrains plutôt mous, ce type de pneus acceptera de rouler à basse pression et se sortira plus facilement d’un terrain lourd. 

À quelle pression gonfler mes pneus de vélo gravel sur un sol mou ?

La pression de gonflage de vos pneus dépend du fait que vous ayez choisi un pneu tubeless ou un tubetype ainsi que de votre poids et celui de votre équipement. 

Ainsi, pour un poids total de 80 kg, cycliste et équipement, selon la taille du pneu, il faudra gonfler entre 2 et 3 bar (entre 29 et 43,5 PSI). Plus le pneu est grand, plus la pression de gonflage sera faible. De même, plus le cycliste et son équipement sont lourds, au plus il faudra augmenter la pression.

Veillez à ne jamais dépasser la pression maximale, sous peine de faire éclater votre pneu au moindre choc. Il est important de mesurer la pression de vos pneus avec un haut niveau de précision. Utilisez notamment des outils précis, comme une pompe à pied avec cadran ou un compresseur.

Afin d’y voir un peu plus clair, nous avons regroupé en tableau les pressions pneu idéales pour terrain souple, en fonction du poids du coureur et de son équipement, selon deux unités de pression. 

60 kg70kg80 kg90 kg
Section du pneuBARPSIBARPSIBARPSiBARPSI
40 mm2,3332,536,32,8403,550,7
42 mm2292,3332,536,3343,5
47 mm1,724,71,724,72292,333
50 mm1,724,71,724,72292,333
D’après le guide de pression pneu gravel de Specialized

Vélo gravel sur un sol dur, quel matériel ? 

Le vélo gravel est l’exemple type de la liberté des terrains de jeu. Avec le même vélo, vous pouvez rouler sur une majorité de typologies de terrains ! Seulement, il est quand même nécessaire, pour votre confort, d’adapter votre équipement et vos pneumatiques à chaque type de sol. 

Quelle paire de pneus pour des terrains durs en gravel ?

En gravel, le terrain dur peut prendre différentes apparences. Lors de nos sorties, notre itinéraire peut tout aussi bien emprunter des chemins caillouteux, que des portions de route. Dans ces conditions, la qualité et l’adaptation des pneus et jantes est primordiale. 

Sur les terrains stabilisés et durs, la présence de crampons sur la bande de roulement n’est pas indispensable. On privilégiera plutôt une faible densité de gros crampons, dont le rôle sera de protéger la gomme. Pour l’adhérence, notamment dans les virages, des crampons latéraux prononcés vous donneront entière satisfaction. 

Pour ces sols durs, et parce qu’ils sont particulièrement roulants, on privilégiera un pneu avec une section assez petite et une largeur de pneu entre 30 et 38 mm. Des pneus plus étroits limitent la friction au sol et permettent donc de rouler plus rapidement avec un effort de pédalage moindre. 

Ce type de pneus permet d’allier la précision d’un vélo de route au confort et à la résistance du vélo tout chemin / tout terrain.

Un pneu tubeless haute pression pour du gravel sur la route ? 

Comme évoqué précédemment, les pneus tubeless équipent déjà une grande part des vélos gravel. 

Le fait de ne pas avoir de chambre à air permet aux pneus tubeless de supporter des pressions de gonflage plus proches de leurs limites. Ainsi, sur des sols durs, il est possible de gonfler ses pneus à pression maximale pour la recherche de vitesse. Un pression suffisante amortit les vibrations dues aux aspérités du sol.

Par ailleurs, les pneus tubeless ont également la faculté de résister aux crevaisons et de s’auto réparer. Le fait qu’ils ne possèdent pas de chambre à air vélo supprime tout risque de pincement entre la jante et le pneu. Par conséquent, vous ne rencontrerez pas de problème particulier quant à la fragilité des gommes sur les sols durs et caillouteux. 

Pour plus de précision quant au meilleur pneu gravel entre tubeless et tubetype, rendez-vous sur notre article dédié au choix des pneus gravel

À combien de bar gonfler mes pneus vélo gravel sur chemin ou sol dur ?

Terrain dur ou terrain mou, même combat ! Le calcul de la pression des pneus dépend de la taille de ces derniers. Le poids du pilote et son équipement ont également une influence. Pour un poids total cycliste + équipement de 80 kg, il faudra gonfler (selon la taille des roues) entre 3 et 6 bar, soit entre 43,5 et 87 PSI.

À nouveau, découvrez quelle est la bonne valeur pour votre type de montage dans ce tableau calculateur. 

60 kg70 kg80 kg90 kg
Section du pneuBARPSIBARPSIBARPSIBARPSI
28 mm572,55,275,46876,595
30 mm4,565572,55,580,5687
32 mm4584,5655,479,25,580,5
35 mm3,550,73,550,74,565572,5
38 mm2,536,33343,5343,53,550,7
D’après le guide de pression pneu gravel de Specialized

Ces données correspondent à des pneus tubeless. Pour les pneus avec chambre à air, augmentez les valeurs de 0.5 Bar sur le cadran de votre pompe.

À combien gonfler un pneu gravel bike polyvalent ?

Si votre itinéraire de sortie vous amène à alterner sans arrêt un sol mou et un sol dur, la pression idéale est intermédiaire. 

Selon la dimension de votre pneu, optez pour une valeur centrale qui acceptera aussi bien toutes les typologies de terrain et leur alternance et limitera les vibrations. 

Par contre, si vous restez longtemps (+/- 15 km) sur un terrain dur puis longtemps sur un terrain mou au cours de votre sortie, il peut être envisageable de changer de pression en fonction. À l’aide d’une petite pompe équipée de cadran facile à lire, gonflez ou dégonflez votre pneu à chaque changement. Sans manomètre, vérifiez manuellement l’élasticité et l’enfoncement du pneu. Découvrez aussi nos conseils pour bien monter un pneu tubeless

Il est maintenant temps de gonfler vos pneus avant de partir pour votre prochaine sortie gravel !

>> A LIRE AUSSI : On vous dit tout sur la valeur TPI d’un pneu et son importance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *