TM-photo-3-coupee-720

0 commentaire

Tour sur les Terres Noires avec un jeune rider Enduro

Dans notre belle région Provence Alpes Côte d’Azur, dans les Alpes de Haute Provence, à quelques kilomètres de Digne les Bains, on voit au loin des montagnes de couleurs foncées, grises. Des pics bien pentus avec quelques mélèzes, ce sont les fameuses Terres Noires.   Les Terres Noires sont connues mondialement, elles dominent toute la vallée, c’est la sortie à ne pas rater pour les riders du sud.   Elles accueillent au mois de juin chaque année soit le Raid soit l’Enduro organisés par mon club (le VTT …

Dans notre belle région Provence Alpes Côte d’Azur, dans les Alpes de Haute Provence, à quelques kilomètres de Digne les Bains, on voit au loin des montagnes de couleurs foncées, grises. Des pics bien pentus avec quelques mélèzes, ce sont les fameuses Terres Noires.
 
Les Terres Noires sont connues mondialement, elles dominent toute la vallée, c’est la sortie à ne pas rater pour les riders du sud.
 
Elles accueillent au mois de juin chaque année soit le Raid soit l’Enduro organisés par mon club (le VTT Rando 04). En juin 2018, j’ai pu faire mon 1er Enduro et j’ai terminé 1er cadet et 49 sur 450 au scratch.
Je commence à bien connaître ce terrain car nous nous y évoluons tout au long de l’année.
 


 

Après une heure de montée sur la route nous voilà arrivés sur la place du village : le Villard des Dourbes, où une fontaine d’eau claire nous permet de nous rafraîchir avant d’attaquer la « descente». Petite pause obligée pour récupérer de la longue et raide montée.
 
On peut déjà admirer au loin la piste qui se dévoile dans ces marnes noires.
 
Dernière petite montée et nous voilà arrivés au début des Crêtes. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un petit sentier très étroit qui nous permet de passer d’une bosse à l’autre. Parcours sur des arrêtes sinueuses qui sont bordées de chaque côté de ravins profonds.
 
Il est impossible de se doubler et on descend en file indienne tout en admirant (avec beaucoup de prudence..) le paysage qui s’offre à nous.
 
On se plaît à se laisser aller et s’imaginer être un grand champion défiant les règles de l’équilibre et les lois de la pesanteur.
 
Depuis quelques jours les Terres Noires sont gelées, verglacées et boueuses suite aux caprices de la météo et aux températures proches du -5 °C la nuit, mais pas de neige à l’horizon.
 


 

Avec ma dernière « monture » un Giant SX de 2018 on va se faire plaisir pour une sortie en mode Enduro. Pour que mon VTT tienne la route, je l’ai équipé d’un pneu Maxxis High Roller 2 en 2.40 à l’arrière et d’un Maxxis Shorty en 2.40 à l’avant.
 
A nous deux les crêtes et des belles descentes, des petites enfilades et de longues courbes en dévers qui commencent à dégeler sous la chaleur du soleil. Plus on descend, plus le terrain devient gras.
 
J’aborde avec confiance les virages et j’ouvre ma trajectoire. Mes appuis sur l’avant me font remarquer l’excellente accroche du Shorty et je peux finir en coupant le virage avec mon pneu arrière l’High Roller 2, pas de soucis je reste bien sur la piste.
 
Après la descente des crêtes me voici aux Toboggans, qui portent ce nom en raison de leur profil. La spéciale nous offre de belles descentes bien pentues et de moins belles remontées où il faut pédaler comme un fou… Quand tu arrives en haut tu as l’impression d’avoir le souffle coupé et de ne pas être prêt à affronter la nouvelle descente qui se présente.
 
Cette succession de ravines, nous fait penser à des montagnes Russes que l’on doit franchir avec de nombreuses difficultés techniques qui s’enchaînent : tables, marches, raidillons, …
 


 

Alors arrivés sur le dernier sommet, la concentration est immense pour permettre d’enchaîner à vive allure les descentes, petites relances en montées, les passages sinueux au bord du vide. Une fois lancé rien de mieux pour se faire plaisir, les virages s’enchaînent, je saute les marches qui se présentent à moi toutes en enfilade. Les compressions terribles au bas des descentes vertigineuses nous écrasent mais mon VTT encaisse bien et les pneus résistent.
 
Arrivée en bas, un petit débriefing avec l’entraîneur, et analyse de la sortie.
 
Sortie de 20 km en partant de Digne avec 850 m de dénivelé. Les Terres Noires ce n’est pas une sortie ouverte à tous les riders, il faut le mériter pour pouvoir s’y rendre mais après, quel bonheur…
Le top du top, pour garder la « caisse » par temps hivernal. Rien de mieux que de rouler sur des terrains qui varient pour alterner montées techniques et montées physiques ainsi que de longues relances en descente qui envoient comme en course.
 
J’ai bien vite compris qu’en cette saison hivernale, le VTT réagissait différemment selon ma conduite et que les pneus y faisaient pour beaucoup pour l’accroche sur les terrains capricieux. Cette monte convient parfaitement à ce type de terrain et aux conditions humides du moment. Les crampons sont bien dessinés et offrent une adhérence exceptionnelle. La conduite est bien agréable et sécurisante.
 


 

 
Théo MATHIEU, VTT Rando 04, Janvier 2019
 
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>