homme-qui-fait-du-velo-avec-des-pneus-tubeless-ready

0 commentaire

Pneus vélo Tubeless, le guide complet sur le montage TL

Le montage de pneus Tubeless en vélo est de plus en plus répandu et il attire de plus en plus de pratiquants. Que ce soit en VTT ou en vélo de route. Pourtant, avant de changer, il est important de comprendre « qu’est-ce qu’un pneu tubeless ? » afin d’être certain que ce montage convienne à vos besoins.   Au départ, le tubeless à vélo apportait plus de questions que de réponses. C’est pourquoi nous proposons ce dossier complet dans le but de répondre aux questions fréquentes et d’éclaircir ce …

Le montage de pneus Tubeless en vélo est de plus en plus répandu et il attire de plus en plus de pratiquants. Que ce soit en VTT ou en vélo de route. Pourtant, avant de changer, il est important de comprendre « qu’est-ce qu’un pneu tubeless ? » afin d’être certain que ce montage convienne à vos besoins.

 

Au départ, le tubeless à vélo apportait plus de questions que de réponses. C’est pourquoi nous proposons ce dossier complet dans le but de répondre aux questions fréquentes et d’éclaircir ce sujet.

 
 

Qu’est-ce qu’un pneu Tubeless et quels sont ses avantages ?

 

Aujourd’hui les cyclistes ont le choix entre trois types de montage pour leurs roues : pneu Tubeless, tubeless ready ou avec chambre à air. Un quatrième type, les boyaux, existe également, nous en parlons plus loin.

 

– Le montage Tubetype : c’est le premier système utilisé après les roues pleines. Il combine un pneu et une chambre à air montés sur une jante. La mise en pression de la chambre à air permet de gonfler le pneu.

 

Qu’est-ce qu’un pneu Tubeless Ready ? Le montage Tubeless Ready permet à l’aide d’un fond de jante adhésif, d’une valve spécifique et de liquide préventif, d’étanchéifier la jante compatible Tubeless Ready. Ensuite, le pneu vient créer lui-même l’étanchéité avec la jante pour se passer de chambre à air.

 

Qu’est-ce qu’un pneu tubeless ? Le montage Tubeless est préféré pour la route. Comme le Tubeless Ready, le Tubeless se passe de chambre à air. Les jantes spécifiques possèdent une double paroi qui isole les têtes de rayons de manière à être 100% étanches. Il faut ensuite l’associer à un pneu Tubeless.

 

Comment reconnaître un pneu Tubeless VTT ? Un pneu Tubeless VTT possède des tringles souples, il se présente donc plié dans son packaging. Les fabricants spécifient le type de montage du pneu à l’aide d’un logo propre à la marque visible sur son l’emballage. Il se reconnaît aussi à ses tringles et ses flancs renforcés. La forme des talons est conçue pour s’emboîter dans la gorge de la jante ce qui leur donne une forme caractéristique.

 

>> A LIRE AUSSI : Quelle est la différence entre un pneu Tubetype, Tubeless et Tubeless Ready ?

 

Quelle que soit la pratique cycliste, équiper son vélo de roues Tubeless ou Tubeless Ready permet de limiter les crevaisons dues par exemple à la perforation, au pincement ou à l’éclatement de la chambre à air. Cela permet aussi de gagner en confort, en efficacité et en adhérence car il est possible de rouler avec une pression d’air plus basse. Pour finir, même si à protection égale, la différence de poids reste peu significative, le poids ressenti en roulant fait la différence.

 

Comparatif sur les différences entre les montages tubeless, tubeless ready et tubetype.

 
 

Du pneu VTT Tubeless d’hier au pneu Tubeless Route et VAE d’aujourd’hui

 

Pour en arriver aux pneus tels que nous les connaissons aujourd’hui, cela a été une histoire complexe et remplie de détours. Rappelons-nous que le pneu vélo Tubeless est apparu dans les années 90. En effet, c’est suite à une tentative manquée de la marque Rigida en 1996 que Mavic sort un pneu VTT Tubeless en 1999. Ce nouveau système de montage des pneus s’est inspiré du monde automobile. Au départ, il est cependant onéreux et plus compliqué à mettre en œuvre.

 

C’est donc en VTT que le pneu Tubeless fait ses débuts et voit son système se perfectionner. Avec le temps, il devient plus fiable et offre une meilleure étanchéité. Le montage Tubeless VTT se démocratise et accompagne la pratique du vélo de montagne en loisir et en compétition. Il est aujourd’hui le montage le plus répandu. Il est proposé en première monte sur bon nombre de vélos.

 

Il existe une différence entre un pneu Tubeless ou RunFlat. On parle de RunFlat pour les pneus increvables comme par exemple la technologie PROCORE de Schwalbe avec sa double chambre haute pression ou encore les kits RunFlat comme les mousses que l’on introduit dans les pneus de manière à pouvoir rouler même si le pneu est crevé.

 

Grâce aux progrès sur la fiabilité et la robustesse, les grandes marques de pneu vélo ont pu développer des pneumatiques Tubeless capables d’équiper les vélos à assistance électrique et les VTTAE.

 

Le pneu Tubeless Route n’est arrivé qu’en 2006 et a eu plus de mal à séduire. En effet, les compétiteurs et les cyclistes les plus exigeants sont habitués aux boyaux de route. Pour les pratiquants occasionnels, il n’est pas simple de choisir un pneu Tubeless ou chambre à air. Petit à petit, le pneu Tubeless vélo de route gagne leur confiance en démontrant sa légitimité sur les vélos de course. Quel pneu Tubeless route choisir ? Parmi les modèles les plus connus on retrouve le pneu Continental Grand Prix 5000 TL, le pneu Schwalbe G-One Speed, ou encore le pneu IRC Formula Pro Light.

 

>> A LIRE AUSSI : Passer au Tubeless sur son vélo de route

 
 

Comprendre le montage vélo Tubeless pour faire le bon choix

 
 

Quels sont les avantages du montage Tubeless par rapport au Tubetype

 

Le montage Tubetype avec une chambre à air est moins résistant aux crevaisons que le Tubeless. Le liquide préventif que l’on ajoute dans le pneu Tubeless permet de colmater les petites et moyennes perforations. De plus, le pneu vélo Tubeless possède des flancs renforcés pour assurer son bon maintien sur la jante même avec une faible pression d’air. Le fait de rouler avec une pression d’air plus basse offre davantage de confort mais surtout une meilleure adhérence et un rendement accru. En effet, le pneu se déforme plus facilement pour épouser le sol, ce qui favorise son accroche. Cette souplesse permet également au pneu de se déformer sans demander d’efforts au cycliste, ainsi le rendement est amélioré. À niveau de protection anti-crevaison égale, le montage Tubeless est aussi plus léger que le montage Tubetype.

 
 

Comparatif du montage Tubeless par rapport au Tubeless Ready

 

Le montage Tubeless Ready se fait sur une jante que l’on dit « compatible tubeless ». Ces roues acceptent aussi bien un montage classique avec chambre à air qu’un montage tubeless, avec quelques accessoires spécifiques. Elles sont de plus en plus nombreuses, ce qui rend le passage d’un montage Tubetype à un montage Tubeless Ready très simple. L’étanchéité est faite grâce à un fond de jante adhésif qui isole les têtes de rayon de la zone de gonflage et au liquide préventif qui augmente l’étanchéité de l’ensemble. Une valve étanche est installée pour parfaire le tout.

 

>> A LIRE AUSSI : Comment reconnaître une roue de vélo tubeless ou tubetype ?

 

Le montage Tubeless « pur » est plus fiable mais aussi plus onéreux. Il demande d’investir dans des roues Tubeless spécifiques. Elles sont munies d’une double paroi qui isole les têtes de rayon et évite la pose d’un fond de jante adhésif.

 

Dans les deux cas, il est nécessaire d’associer ces roues avec un pneu Tubeless qui est compatible : ce peut être un pneu tubeless ou tubeless ready. En effet, il fait aussi étanchéité avec la jante, sans cela le pneu ne tiendrait pas la pression d’air. Avec un pneu tubeless ready, le liquide d’étanchéité sera requis, peu importe le type de roue.

 
 

Comparatif des avantages du montage Tubeless par rapport à ceux d’un boyau de route

 

Les boyaux sont constitués d’une chambre à air recouverte d’une structure et d’un renfort en coton ou en soie lui-même habillé de la bande de roulement. Son montage sur la jante est fastidieux, en particulier le collage. Malgré cela, le boyau offre des performances supérieures à celles d’un pneu car ses caractéristiques de déformation lui confèrent une très faible résistance au roulement. Il peut être mis en pression jusqu’à 11 bars. Le boyau de route est également plus léger. Pourtant, le pneu Tubeless de route ne manque pas d’atouts. Il est, en effet, plus simple à monter sur la jante, puisque sans colle. En plus, grâce à l’absence de chambre à air, il limite les crevaisons et évite les frictions entre la chambre et le pneu qui entraînent une perte de rendement. Sa souplesse et sa résistance garantissent une meilleure motricité sur les routes abîmées. Quelle pression pneu tubeless vélo route ? Il faut compter entre 6 à 8 bars en fonction du poids du cycliste et des recommandations de la marque.

 
 

Comment monter un pneu Tubeless et Tubeless Ready comme un pro ?

 

Pour commencer, de quoi a-t-on besoin pour monter un pneu Tubeless Ready ?

 

– D’une roue compatible et d’un pneu Tubeless Ready

– D’un fond de jante adhésif

– D’une valve Tubeless

– De liquide de montage

– De liquide préventif

– D’un compresseur. Si vous n’en avez pas lisez comment réussir à monter un pneu Tubeless sans compresseur.
 

Kit de montage pour pneu tubeless ready

 

Les étapes de montage :

 

– La première étape consiste à poser soigneusement le fond de jante adhésif. Il est conseillé de bien l’étirer afin de n’avoir aucun pli et de l’appliquer droit au fond de la jante pour recouvrir les têtes de rayon.

 

– Au niveau du trou de la valve, percer le fond de jante en faisant un trou de petit diamètre depuis l’intérieur de la jante et y insérer en force la valve Tubeless. C’est quoi une valve Tubeless ? Elle est reconnaissable car elle possède à sa base un caoutchouc conique ou un pavé arrondi qui font étanchéité une fois la valve installée et serrée. Le serrage se fait à l’aide de l’écrou fournit et doit se faire à la main.

 

– Pour ceux qui se demandent à quoi sert le liquide de montage, il permet de faciliter le montage et la mise en place du pneu sur la jante sans démonte pneu. C’est pourquoi on commence par l’appliquer sur les tringles et les talons du pneu.

 

– Une fois le pneu installé sur la jante, il faut le faire ‘claquer’ sur la jante et vérifier qu’il a pris sa place.

 

– Ensuite il suffit de dégonfler le pneu et de démonter l’obus de la valve pour y verser le liquide préventif. Son rôle est de colmater les crevaisons éventuelles. Afin de s’assurer de sa bonne répartition, il est recommandé de faire tourner la roue durant plusieurs minutes.

 

– Faire la pression d’air avant de partir rouler.

 

Etapes de montage d'un pneu tubeless ready

 

Comment gonfler pneu Tubeless ? Hormis pour la première mise en pression qui doit se faire avec un compresseur, les pneus Tubeless se gonflent avec une pompe à pied ou à main classique. On conseille cependant un modèle équipé d’un manomètre qui permet un gonflage plus précis et satisfaisant.

 

Il existe aussi des astuces pour monter un pneu Tubeless trop raide ou encore des conseils pour monter un pneu Tubeless trop lâche.

 

>> A LIRE AUSSI : Monter un pneu Tubeless sans se tromper

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>