On a testé : la remorque Thule Cougar-

Les beaux jours reviennent et voilà que vous êtes nombreux à me demander des avis et des conseils sur comment transporter les enfants à vélo.
 
Coté praticité, confort d’utilisation et surtout, sécurité, il n’y a pas mieux qu’une remorque en attelage à l’arrière du vélo. Pendant trois ans j’ai utilisé une remorque Chariot modèle Cougar 1 et j’en suis plus que satisfait, je ne regrette en rien mon acquisition.
 
Les remorques vélo pour enfant Chariot sont généralement reconnues comme référence dans leur domaine. Chariot Carriers est une marque d’origine canadienne qui existe depuis une quinzaine d’années. Produite au Canada, Chariot a été récemment rachetée par Thule, la société suédoise connue pour ses porte–vélos et coffres de toit. Malgré ce changement de propriétaire la qualité des remorques et le savoir faire semblent avoir été maintenus.
 
Quasiment toutes les remorques Chariot, sauf rares modèles d’entrée de gamme, sont dites « CTS » (Child Transport System), ce qui signifie qu’elles sont équipées d’un ingénieux système permettant d’accueillir les différents kits CTS pour transformer et adapter la remorque à l’usage que vous souhaitez en faire (remorque vélo, poussette classique, poussette jogging, ski de fond ou marche en montagne…) il y en a pour tous les goûts et toutes les envies d’aventure !
Les remorques Chariot sont intéressantes notamment pour leur système de suspension à lame, réglable selon le poids transporté en associant une seconde lame à la première sur une longueur plus ou moins grande. Avec ce système on peut passer d’un réglage « ultra sensible » pour les charges légères (une seule lame travaille), jusqu’aux charges dites « importantes » ou les deux lames travaillent ensemble. Le système est astucieux et vraiment efficace et, point non négligeable, ne demande aucun entretien.
 
Remorque vélo Cougar Thule
 
Un second avantage concerne la vaste gamme d’accessoires compatibles, certains sont très intéressants comme le hamac, pour le transport des enfants à partir de 8 mois (à partir d’un mois en utilisation poussette). Tous les kits sont faciles à installer, conçus pour le plus grand confort et la sécurité de l’enfant. Je peux vous dire que mon fils n’as quasiment jamais profité du paysage… il s’endormait au bout d’une dizaine de minutes de balade. J’ai pu profiter des chemins même les plus escarpés et caillouteux, la seule chose qui le réveillait c’était la remorque à l’arrêt une fois arrivé à la maison !
 
Coté sécurité, l’enfant est bien protégé par de nombreux rembourrages (optionnels) et attaché avec une ceinture « à cinq points d’ancrage », comme pour les pilotes de rallye ! Sur le net on trouve même une vidéo de crash test réalisée par Chariot Carriers où ils simulent le renversement de la remorque… résultat : l’enfant (une poupée test pour l’occasion) ne bouge pas de sa position même une fois la remorque les roues en l’air!
 
Coté praticité, la remorque est facile à replier, le montage/démontage se fait en quelque minutes et le tout rentre aisément dans le coffre. Pas besoin d’être un mécano, les roues, comme tous les autres accessoires et kits, se clipsent par un système d’enclenchement rapide et efficace dont le maintien est rassurant. Une grande poche à l’arrière permet de ranger les affaires de première nécessité. Si on préfère, on peut la replier en un clin d’œil.
 
Pour ce qui concerne la maniabilité, j’en suis très satisfait. Quelle que soit l’allure, quelque soit le parcours (routier, tout-terrain ou urbain), on à tendance à oublier la remorque. Seules les montées les plus raides ou le vent contraire nous rappellent à l’ordre… mais il suffit de jouer avec les rapports pour trouver son allure selon son propre entraînement. En mode poussette « jogging » on retrouve la conception « tout terrain » de l’engin, les grandes roues franchissent toute sorte d’obstacle.
 
Zoom sur la remorque Cougar Thule
 
Sur la qualité de l’ensemble, rien à redire, on comprend pourquoi Thule garantit ces produits 10 ans. Le châssis/cadre en aluminium est très robuste mais le tout est conçu pour garantir un poids plume. 10,5 kg sont une vraie performance. La toile utilisée est d’excellente qualité. Le guidon s’ajuste selon la taille des parents, il est en aluminium, revêtu de mousse et la prise en main est sécurisante. Le tout est fait pour durer et assurer une fiabilité à toute épreuve, même en usage intensif. Au retour de certaines sorties plutôt boueuses j’ai même lavé la remorque au jet d’eau en la laissant sécher à l’air libre. Il y n’y a vraiment rien à craindre.
 
Bilan du test : C’est un sans faute pour ce produit, en tout cas pour moi. Pour tout ce que j’ai énoncé, si vous aimez les sorties à vélo, les balades à pied dans la nature ou toute sorte d’autre utilisation, cette remorque/poussette saura répondre à vos attentes, quel que soit le contexte d’utilisation.
 
Parlons prix : Ah voilà oui, évidemment, ça coûte. Mais pas tant que ça, si je compare avec une poussette simple ou double. Bien sûr, on peut trouver des remorques à vélo moins chères mais pour en avoir vu en supermarché pour 150 euros, je peux vous dire que la qualité, la maniabilité et la sécurité pour l’enfant n’ont rien à voir.
 
C’est comme comparer une voiturette sans permis avec une berline Mercedes… 700 ou 800 euros c’est une somme mais puisque la remorque fait double, voir triple usage, je trouve ça très correct. Quand on voit le prix de certaines poussettes premier âge qu’on laisse au garage passé les 1 an de l’enfant, l’investissement ici se fait sur plusieurs années. Si vous en trouvez d’occasion, c’est encore mieux mais souvent les gens les gardent très longtemps… en attendant leurs futurs petits enfants!
 
Gardez à l’esprit la modularité du produit. La remorque est conçue pour pouvoir transporter plusieurs kits de transformation sur elle en toute sécurité. A tout moment, en cours de sortie, vous pourrez passer de la remorque vélo à poussette « compacte » (idéale parmi la foule) ou « jogging » si le parcours devient exigent. Chaud, venteux, brumeux, moustiques ou… soudainement pluie torrentielle ? Pas de souci, le Chariot Thule s’adapte en quelques secondes avec des nombreux scratches et une protection pluie (optionnelle) toujours présente dans la sacoche arrière.
 

 
Paolo Araudo
 
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *