head

3 commentaires

Bien choisir son home trainer

A l’approche de l’hiver, le climat ne permet plus de s’entrainer facilement en extérieur. Un certain nombre de cyclistes optent donc pour l’entrainement en intérieur sur home trainer. Peu contraignant, il permet en effet de garder la forme, voire même de progresser durant la saison hivernale.     Le principe est simple : On vient positionner le vélo sur lequel on a l’habitude de s’entrainer sur un appareil, qui viendra reproduire de manière plus ou moins réaliste le pédalage en extérieur.   Il existe plusieurs supports pour pratiquer en …

A l’approche de l’hiver, le climat ne permet plus de s’entrainer facilement en extérieur. Un certain nombre de cyclistes optent donc pour l’entrainement en intérieur sur home trainer. Peu contraignant, il permet en effet de garder la forme, voire même de progresser durant la saison hivernale.
 

 
Le principe est simple : On vient positionner le vélo sur lequel on a l’habitude de s’entrainer sur un appareil, qui viendra reproduire de manière plus ou moins réaliste le pédalage en extérieur.
 
Il existe plusieurs supports pour pratiquer en hiver : les rouleaux, les home trainers classiques où l’on vient positionner la roue arrière au contact de l’appareil, et les home trainers ou l’on enlève la roue arrière pour fixer directement son cadre.
 
Alors comment choisir le home trainer qui collera parfaitement à vos attentes ? Suivez le guide, c’est par ici que ça se passe.
 

Les critères de choix
 

Pour choisir quel home trainer est le plus adapté à votre pratique, il faudra prendre en compte ces quelques critères :
 

- La compatibilité avec votre vélo

- Le système de fixation : sans (rouleaux), sur roue arrière, sur cadre

- La puissance maximale

- Le type de résistance : magnétique, électromagnétique, moteur, entrainement direct

- Le nombre de niveaux de résistance

- Le type de commande pour régler la résistance : manette sur guidon (digitale ou analogique), smartphone ou tablette

- L’interactivité : aucune, oui et fournie, oui mais en option.

 

Les rouleaux
 
Nous avons choisi d’isoler les rouleaux car leur pratique est particulière. En effet, le vélo n’est pas fixé sur l’appareil, et cela nécessite une certaine habileté afin de pédaler naturellement. Néanmoins les rouleaux sont un excellent moyen pour améliorer votre équilibre et votre vélocité.
 
Le vélo n’étant pas fixé, il n’est pas possible de simuler une pente sur des rouleaux. De plus le nombre de niveaux de résistance est restreint. Certains modèles comme le Tacx Antares ne possèdent qu’un seul niveau de résistance.
 
En revanche Elite propose des modèles de rouleaux tels que le Arion Mag ou le Arion Digital disposant d’une résistance réglable sur 3 niveaux. Le choix de cette résistance peut même se réaliser au guidon grâce à la commande sans fil sur le Arion Digital.
 
Certain rouleaux possèdent même un système « anti-vibration », absorbant les secousses émises dûes au pédalage. Vous pouvez trouver ce système sur le modèle E-motion de la marque Elite.
 
 

 
 
Les home trainers pour débuter
 
Les home trainers à résistance magnétique représentent souvent la meilleure solution pour débuter la pratique du vélo en intérieur. Simple d’utilisation et à prix abordable, ils sont équipés de plusieurs niveaux de résistance grâce à une manette que l’on positionnera sur le guidon.
 
Leur système de freinage consiste à rapprocher des aimants au cœur de l’appareil, rendant le pédalage plus difficile.
 
Il est important de noter que ce type de home trainer possède un volant d’inertie. Plus ce volant est lourd, plus la sensation de pédalage sera réaliste.
 
Dans cette catégorie, nous trouverons le Tacx Blue Matic et le Tacx Booster, ainsi que le Elite Novo Force Elastogel et le Elite Qubo Power Mag Pack.
 
Les prix varieront en fonction de leur puissance maximale, du nombre de niveaux de résistance, et la présence d’accessoires tel que le support de roue avant.
 
 

 
 
Les home trainers pour progresser
 
Certains cyclistes seront plus exigeants vis-à-vis de leur home trainer, espérant de lui plus qu’une simple résistance au pédalage. En effet certains appareils peuvent reproduire un certain pourcentage de pente (voire même de descente pour certains modèles), vous donner votre vitesse et votre cadence de pédalage et même vous immerger virtuellement dans une célèbre étape de course cycliste.
 
Situé en milieu de gamme, le Tacx Vortex Smart fait partie de ces home trainers. Doté d’un frein électromagnétique capable de réaliser une inertie de masse importante, cet appareil simule fidèlement le pédalage en extérieur. Il est possible de le connecter à une tablette ou un smartphone afin de régler précisément la pente souhaité, ou la difficulté de pédalage.
 
Dans le même genre, il existe également le home trainer Tacx Bushido Smart. Il reprend les mêmes caractéristiques que le Vortex, mais avec une inertie de masse cinq fois plus importante ! Couplé au logiciel Tacx Software Advanced (en option), vous aurez vraiment l’impression de pédaler à l’extérieur. De plus cet appareil n’a pas besoin d’être branché électriquement pour fonctionner. Transportable partout !
 
 

 
 
Les home trainers connectés : pour une immersion totale
 
Pédaler en intérieur, même avec un logiciel vous indiquant vos performances, peut vite sembler ennuyeux pour un certain nombre de pratiquants. Dans cette optique, Tacx a sorti un modèle complètement interactif, où vous avez la possibilité de participer à des courses cyclistes à plusieurs. Qui n’a jamais rêvé de faire l’ascension d’un col mythique des alpes en habitant loin de cette région ? Grâce au modèle I-genius Multiplayer Smart, vous avez maintenant l’opportunité de réaliser cette prouesse depuis votre salon. En plus d’être en relation avec un logiciel qui adaptera la résistance de l’appareil en fonction de la pente sur laquelle vous pédalez, l’appareil est également équipé d’un support de roue avant directionnel, afin que vous puissiez gérer vos trajectoires !
 
Sur ce produit à la pointe de la technologie, il est même possible de réaliser ses propres itinéraires avec une résistance exercée sur le vélo en fonction des caractéristiques du terrain.
 
 

 
 
Les home trainers à entrainement direct : pour les plus exigeants
 
Les cyclistes cherchant à pédaler avec précision à une certaine puissance opteront pour les home trainers à entrainement direct. Ces appareils, équipés d’une cassette (non fournie), accueilleront le vélo sans la roue arrière, afin que la transmission de la résistance ne passe plus par un frottement entre un rouleau et un peu, mais directement par la chaine. De cette manière, finie la perte de force. Ce type de produit se décline en deux catégories.
 
Dans la première catégorie, nous trouverons des appareils ne permettant pas de régler la résistance. En effet, cette dernière s’ajustera automatiquement, en fonction de votre puissance de pédalage. C’est le cas du modèle Elite Turbo Muin Smart B+
 
Dans la deuxième catégorie, nous trouverons des homes trainers à entrainement direct permettant de régler la puissance, une fois l’appareil connecté à une application de votre choix sur tablette ou smartphone. Il est donc possible d’ajuster la puissance que vous souhaitez développer sur le Tacx Neo Smart, modèle dernière génération de chez Tacx. A noter que le logiciel de réalité virtuelle Tacx peut être adapté sur cet appareil, en achetant l’Upgrade Smart (en option). Elite propose également un home trainer connecté très réaliste en terme de pédalage : le Drivo. Seul appareil à être véritablement équipé d’un capteur de puissance, les données transmises par l’application sont d’une précision de +/- 1%. Idéal pour les entrainements ciblés. Ces deux appareils interactifs existent également en version connectée (possibilité de régler la difficulté, ainsi que de consulter ses statistiques), mais non interactive : Le Elite Kura, et le Tacx Flux, tous deux nouveautés 2017.
 
Un home trainer à entrainement direct se démarque nettement des autres, par sa réalité de pédalage. Dotée d’une résistance réglable d’une puissance maximale de 1550W, le Home Trainer Wahoo Fitness est utilisé par l’équipe Sky, notamment pour l’échauffement avant les épreuves de type « contre-la-montre ». De plus, il peut être connecté à une multitude d’applications.
 
Concernant la connectivité, le home trainer Bkool fait partie des plus réalistes en terme d’interface grâce à son application dédiée. Proposant plus de 500 000 parcours virtuels, et la possibilité de rouler à plusieurs, c’est définitivement le modèle le plus interactif du moment.

 
 

 
 
Nous espérons avoir éclairé votre lanterne dans le choix de votre home-trainer. Gardez bien à l’esprit qu’un appareil d’entrée de gamme sera à destination d’un public amateur, souhaitant continuer à pratiquer en hiver. Pour les cyclistes cherchant un support d’entrainement efficace pour continuer à progresser durant les temps froids, optez plutôt pour un appareil avec une résistance plus importante, et capable de se connecter à votre smartphone/tablette pour mesurer vos performances !
 
 
.

No related posts.

LE / LES COMMENTAIRES

  1. Il manque juste BKOOL dans votre tour d’horizon ;-) sachant que le programme BKOOL fonctionne avec les TACX et Elite ça peut éviter de payer leurs videos hors de prix

  2. Un très bon et complet sujet qui permettra à chacun de savoir vers quel type de Home-Trainer se tourner en fonction de sa pratique.

  3. Le Hervé

    Merci pour ces renseignements extrêmement précis et très bien documentés. Je cherchais ce type d’infos depuis un mois sans rien trouver d’aussi clair et convaincants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>