Vittoria-Tour-de-France-2019-720

0 commentaire

Tour de France 2019 : match entre les fabricants de pneus

Les pneus jouent un rôle primordial dans le rendement d’un vélo de course. Les pneus et boyaux utilisés par les cyclistes professionnels lors du Tour de France sont des modèles hyper rapides, priorisant la performance avant tout. Voici un comparatif amusant des succès obtenus par les marques de pneumatiques présentes sur ce Tour de France 2019.   Continental, vainqueur de la compétition grâce aux maillots distinctifs     Les pneus et boyaux Continental se retrouvent sur les vélos de 7 équipes : Bahrain-Merida, Groupama-FDJ, Katusha-Alpecin, Movistar Team, Team …

Les pneus jouent un rôle primordial dans le rendement d’un vélo de course. Les pneus et boyaux utilisés par les cyclistes professionnels lors du Tour de France sont des modèles hyper rapides, priorisant la performance avant tout. Voici un comparatif amusant des succès obtenus par les marques de pneumatiques présentes sur ce Tour de France 2019.
 


Continental, vainqueur de la compétition grâce aux maillots distinctifs

 


 

Les pneus et boyaux Continental se retrouvent sur les vélos de 7 équipes : Bahrain-Merida, Groupama-FDJ, Katusha-Alpecin, Movistar Team, Team Ineos, Team Sunweb, Wanty-Groupe Gobert. Une liste à laquelle il faut ajouter certains coureurs d’AG2R La Mondiale qui utilisent des pneus et boyaux Continental au lieu de ceux de leur partenaire officiel Vredestein,
 
Notons que Continental était cette année l’un des 5 partenaires majeurs du Tour de France.
 
Les boyaux utilisés sont les Competition II ProLTD dotés d’une carcasse 200 tpi en nylon. Ils sont déclinés en 3 profils :
ALX qui est celui qui est le plus couramment utilisé ;
ALX RS, le premier choix de l’équipe Ineos, qui possède une bande de roulement slick ;
TTX, pour les contre-la-montre, avec une bande de roulement très fine et un rebond rapide pour la performance pure.
 
Bien que la majorité des cyclistes pro roulent actuellement en boyaux, certains sont passés au Tubeless par choix ou par obligation matériel (les Campagnolo Bora WTO n’existent qu’en version Tubeless Ready). Dans ce cas, ce sont les excellents Continental GP 5000 Tubeless ou alors des Grand Prix TT qui équipaient les roues des coureurs.
 
Continental obtient 4 victoires d’étapes sur des parcours montagneux : 2 victoires de Bahrain Merida (Teuns : étape 6, Nibali : étape 20), 1 de Movistar (Quintana : étape 18) et 1 de la Groupama-FDJ (Pinot : étape 14). Continental a brillé sur les différents classements pour les maillots distinctifs. Le jeune Colombien Bernal de l’équipe Ineos remporte le Tour de France (maillot jaune) et ainsi que le classement du meilleur jeune (maillot blanc) chaussé en Continental. Le Français Bardet d’AG2R La Mondiale remporte le classement du meilleur grimpeur et Movistar s’adjuge le classement par équipe.
 
 


2ème place avec 8 victoires d’étapes pour Vittoria

 


 

Vittoria est la marque la plus représentée au sein du peloton ; puisque les pneus et boyaux de la marque sont utilisés par 8 équipes : CCC Team, Dimension Data, EF Education First Pro Cycling Team, Jumbo-Visma, Lotto Soudal, Trek-Segafredo, UAE Team Emirates, Arkéa-Samsic.
 
Le Vittoria Corsa Graphene 2.0 a été le choix de la plupart des coureurs sur les étapes et le Vittoria Corsa Speed Graphene 2.0 a été préféré pour le contre-la-montre par équipe et le contre-la-montre individual. Les boyaux restent le choix de prédilection des coureurs ; même si certains ont parfois utilisé les modèles Tubeless Ready.
 
Vittoria est la fabricant qui a remporté le plus d’étapes avec 8 victoires : 4 victoires de Jumbo Visma auxquelles il faut ajouter les 4 de l’équipe Lotto Soudal ; des victoires de sprinteurs ou de baroudeurs en plus du contre-la-montre par équipe de Bruxelles.
 
 


3ème, la combativité pour Specialized

 


 

Specialized est le partenaire vélos et pneumatiques Tubeless et boyaux de 2 équipes : la Bora-Hansgrohe de Peter Sagan et la Deceuninck-Quick Step de Julian Alaphalippe.
 
Specialized a animé le Tour avec Alaphilippe qui a porté le maillot jaune durant 14 jours et qui a été logiquement élu Super Combatif de ce Tour de France 2019. Il a été le plus fort durant les deux premières semaines en remportant la 3ème étape et le CLM individuel. Sagan a été très régulier dans ses sprints ; il a remporté la 5è étape ainsi que le classement du meilleur Sprinteur. Specialized comptabilise alors 4 victoires d’étapes en ajoutant celle de Viviani lors de l’étape 4.
 


Pirelli, 4 victoires de baroudeur avec Mitchelton-Scott


 

 
La marque Italienne Pirelli s’est relancée récemment dans le pneu vélo alors que nombreux coureurs cyclistes roulaient avec les pneus de la marque sur les Grands Tours au début des années 1900.
 
Les coureurs de l’équipe Mitchelton-Scott utilisent les boyaux P Zero Vélo. Leur forme est optimisée pour les jantes d’une largeur de 24mm minimum et ils sont constitués d’une carcasse haute densité 320 tpi, d’une chambre-à-air interne en latex et d’un renfort sous la bande de roulement.
 
Le Tour de France 2019 a été une réussite pour Pirelli avec l’équipe Mitchelton-Scott puisque le bilan se porte à 4 victoires d’étapes (Impey : étape 9 ; Simon Yates : étapes 12 et 15 ; Trentin : étape 17). !
 
 

Wolfpack, Michelin, Vredestein, Hutchinson bredouilles

 

Chacune de ces 4 marques de pneumatiques équipait une équipe sur le Tour de France mais aucune n’a obtenue de victoire d’étape ni de succès au jeu des classements distinctifs.
 
Wolfpack est une marque récemment créée par Wolfgang Arenz, qui a travaillé chez Continental sur le développement de la gomme Black Chili, au sein de la division pneumatiques de Specialized et à l’élaboration de la gomme Addix de Schwalbe. Wolfpack sponsorise l’équipe UCI World Tour Astana.
 
La firme Français Michelin est le partenaire de l’équipe Cofidis, Solutions Crédits dont les coureurs roulaient avec les nouveaux boyaux Power Competition Service Course. Nous les avons essayé : l’article sera bientôt disponible sur notre blog.
 
Vredestein équipait une partie de l’équipe Française AG2R La Mondiale. Romain Bardet a ramené le maillot à pois sur les Champs Elysées mais on sait que celui-ci roulait en Continental.
 
Hutchinson était souvent glissé dans les échappées avec l’équipe Total Direct Énergie sans succès à la clé. Les boyaux utilisés sont les Pro Tour.
 
Les deux principaux fournisseurs de pneumatiques des coureurs du Tour de France ont tenus leur rang. C’est selon l’appréciation de chacun mais pour nous c’est Continental qui gagne le duel face à Vittoria à l’issue de ce Tour de France 2019. La firme Specialized qui équipe deux belles équipes World Tour complète logiquement le podium. La vraie surprise de ce Tour vient de Pirelli qui obtient 4 victoires grâce à la belle réussite du Team Australien Mitchelton-Scott !
 
 
ARTICLES À LIRE:
Et si vous passiez au pneu Tubeless Route!
Les caractéristiques des pneus pour vélo de route
Test des pneus route Continental GP 5000 Tubetype et Tubeless
Les 5 fonctions du pneu vélo
 
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>