Marathon-XC-championnat-de-france-2012-langon

Thomas Dietsch remporte les Championnats de France de XC Marathon au Roc des Corbinières

L’année passée le pays de Redon avait déjà accueilli avec succès un grand rendez-vous du vtt français : les championnats de France Master de VTT XC et par la même occasion les championnats de Bretagne de VTT Marathon. Fort de cette expérience, le comité d’organisation a fait naître une nouvelle épreuve : le Roc des Corbinières. Le samedi, 93 kilomètres étaient prévus afin d’attribuer les maillots de champion de France de VTT Marathon. Les meilleures pilotes longue distance ont fait le déplacement car beaucoup en ont fait un …

L’année passée le pays de Redon avait déjà accueilli avec succès un grand rendez-vous du vtt français : les championnats de France Master de VTT XC et par la même occasion les championnats de Bretagne de VTT Marathon. Fort de cette expérience, le comité d’organisation a fait naître une nouvelle épreuve : le Roc des Corbinières. Le samedi, 93 kilomètres étaient prévus afin d’attribuer les maillots de champion de France de VTT Marathon. Les meilleures pilotes longue distance ont fait le déplacement car beaucoup en ont fait un objectif, un rêve pour certain. Le dimanche, un circuit de 60 kilomètres permettait d’établir un classement général sur les 2 jours et de favoriser ceux qui auront bien récupéré de la veille.
 
C’est sous une température tempérée et donc agréable que commence pour nous ce long weekend. Cap vers le nord et après 8 heures de route nous arrivons dans un charmant camping qui se situe à 3km de Langon : site de départ et d’arrivée des randonnées et compétitions. Le jeudi soir et le vendredi se déroulent comme on en a l’habitude : reconnaissance des premières pistes du circuit, étirements, mécanique, massage, retrait des dossards et surtout… on prend soin de bien remplir les réserves énergétiques afin d’éviter la défaillance sur le vélo. On est impatient d’en découdre!
 
Samedi les meilleurs vttistes longue distance accompagnés par d’excellents routiers sont au rendez-vous. Nous sommes 140 à attendre le coup de sifflet sur la ligne de départ. On sait le start primordial car nous empruntons rapidement un single track. Il faut absolument l’aborder en bonne position car il est courant d’assister à des cassures dans ce genre de chemin. Comme prévu, les positions s’établissent rapidement : un groupe de 5 dans lequel figure le grand favori Thomas Dietsch précède quelques pilotes esseulés puis un groupe de 7/8 éléments dont nous faisons parti. Malheureusement des soucis de transmission pour moi et pour Rémi une branche dans sa cassette nous vaut un arrêt chacun. Cela nous complique la tâche et nous n’arrivons pas à accrocher pas le bon wagon. Cela peut paraître paradoxal mais en marathon les premiers kilomètres sont souvent déterminants. L’impact d’un ennui mécanique est bien plus important lorsqu’il a lieu en début de course.
Le circuit proposé est vraiment plaisant : nous alternons entre single track et piste avec une forte proportion de single, ce qui nous a agréablement surpris. En effet, il faut saluer l’organisation qui a ouvert 60 kilomètres de chemin spécialement pour l’occasion. Les zones techniques et de ravitaillements parfaitement placés tous les 15 km nous ont permis d’avoir des bidons à intervalles réguliers. Merci à Lionel, qui, reconnaissable de loin avec son T-shirt cycle-tyres-direct.fr, a été très bon dans son rôle d’encadrant. D’autre part, les organisateurs ont très bien géré ce circuit vraiment sinueux à en perdre son sens de l’orientation avec un balisage impressionnant. Il faut dire que l’on est bien là en terre de vélo comme en témoigne les 300 bénévoles mobilisés sur une commune de 1500 habitants!
 
Finalement le titre ne se dessine que dans le dernier tiers de course lorsque Thomas Dietsch (Team BULLS) décide de se séparer des plus téméraires : Grégory Pascal (VS Romanais Péagois), Mickael Sckolnik (US Montauban 82) et l’espoir Vincent Arnaud (Egobike Tifosi) et de s’offrir ainsi un 5ème titre de champion de France de vtt marathon. Les autres pilotes complétant le podium dans cet ordre. De notre côté, après un bon finish et 4h30 d’effort, nous franchissons la ligne un peu déçus en 8ème position pour moi et 10ème pour Rémi. La course fût très exigeante car il fallait être « en prise » en permanence dans les nombreux singles composés de cuvettes à répétition. Mine de rien le compteur affiche 2100 mètres de D+ : pas mal pour une région plutôt plate…
 
Chez les dames, 69 kilomètres étaient au menu du jour. Fanny Bourdon (GT Skoda Chamonix) visiblement en grande forme grâce à une bonne préparation sur la Transmaurienne et au Grand Raid Verbier a survolé la course. Elle s’impose en 3 heures et 27 minutes devant la tenante du titre Hélène Marcouyre (Team BH Pesey Vallandry) et l’espoir Marine Eon (Pro Fermeture KTM).
 
Dimanche, on s’élance pour 60 kilomètres avec un certain mal de jambe de la veille. Le peloton est réduit de moitié et même si l’enjeu est moindre, la victoire devient plus accessible et c’est donc une dizaine de pilotes bien motivés qui semblent en mesure de se disputer le podium. Le circuit proposé est plus roulant, et nos pneus Geax Saguaro TNT 2.0 fusent sur les pistes et offrent une belle adhérence dans les chemins plus techniques. Un moment d’inattention, un sentier abordé en mauvaise position et nous nous retrouvons dans un second groupe à la sortie d’un de ces singles parcouru à vive allure. On s’engage alors dans un contre-la-montre pour combler les 30 secondes qui nous séparent des premiers. Finalement, Rémi revient seul sur le premier groupe au prix d’un bel effort. Au final il échouera tout près du podium : il coupe la ligne 4ème. De mon côté, les jambes m’abandonnent au 30ème kilomètre, ma motivation en prend un coup et je décide de finir en « rando ». Après une belle bagarre et de nombreuses attaques, c’est finalement Romain Cléret (Pro Fermetures KTM) qui s’impose. Vincent Arnaud termine second et remporte ainsi le Roc des Corbinières devant Cléret et Simon Chasseloup (Team Vendée VTT). Rémi prend la 5ème place et moi la 8ème après avoir perdu beaucoup de temps dans la seconde étape. Coralie Redelsperger (Velovert) fait coup double en remportant le parcours dame de 45 kilomètres et par la même occasion le Roc des Corbinières. Elle précède Marine Eon et Elodie Hémon au classement du jour et du général.
 
Le week-end prochain, cap sur l’Italie pour la manche MarathonSeries UCI ValDiFassaBike afin de préparer au mieux le mondial qui aura lieu à Ornans le 7 octobre.
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>