Photo-Couverture France Lignières

Les France de Cyclo-Cross, Tout un Monde!

Les Championnats de France de cross sont le point d’honneur de la saison de tous les cyclo-crossmen et cette année, ils le sont encore plus pour moi !! Et oui ayant loupé le début de saison à cause d’une fracture de la clavicule survenue fin août au Tour du Piémont Pyrénéens, course du calendrier national élite, toute ma saison se joue sur cette course.   Sur 1 heure et quelques minutes, une toute petite heure. Et pourtant j’en ai passé des heures de selle depuis novembre, en moyenne …

Les Championnats de France de cross sont le point d’honneur de la saison de tous les cyclo-crossmen et cette année, ils le sont encore plus pour moi !! Et oui ayant loupé le début de saison à cause d’une fracture de la clavicule survenue fin août au Tour du Piémont Pyrénéens, course du calendrier national élite, toute ma saison se joue sur cette course.
 
Sur 1 heure et quelques minutes, une toute petite heure. Et pourtant j’en ai passé des heures de selle depuis novembre, en moyenne 15 par semaine tout ça pour être prêt le jour J. Et en ce samedi 11 Janvier 2014, dans le centre de la France à Lignières des centaines de personnes ont fait le déplacement pour courir, pour aider, pour supporter ou tout simplement pour assister à l’événement hivernal des cyclistes.
 
Déjà 2 jours que l’on entend les speakers commenter, interviewer, s’emballer. 2 jours que des centaines de crossmen et women font leurs tours de roues sur ce circuit relativement plat, pas très technique mais compliqué à gérer avec un sol glissant sur une partie du circuit et très sec sur une autre, m’amenant à opter pour un montage Dugast, Small Bird à l’avant et Typhoon à l’arrière, le terrain étant trop glissant pour monter les nouveaux Challenge Chicane que j’avais amenés au cas où.
 
Des virages en veux-tu en voilà, et un temps de récupération très léger. Ca s’annonce compliqué … surtout que le samedi lors de mon dernier déblocage, les sensations sont plus que mauvaises et le moral en prend un coup. Des mauvaises trajectoires, les jambes qui toxinent comme jamais, et une question qui passe et repasse dans mon esprit : « Est-ce que je vais y arriver ?! ». J’ai annoncé un top 5, mon kiné me rassure lors du massage et il a raison la course n’est que demain. Un bon repas, une tisane et allez au lit.
 
Après une bonne nuit, le réveil sonne à 8h pour le traditionnel réveil musculaire. 8h30 sur le vélo, il fait gris, humide et je croise pas mal de voitures qui vont voir la course des juniors qui débutera à 10h15. Contrairement à la veille les jambes sont là même si je ne fais que 35’ à jeun je me sens dans un bon jour ce qui n’est pas plus mal.
 
La matinée se passe, 11h nous voilà en place sur le circuit pour faire les derniers repérages juste après la course des juniors, pour voir l’état du circuit et se rassurer sur les trajectoires. Ca y est c’est l’heure !! L’appel a été effectué. Je me retrouve en troisième ligne, place à laquelle je n’ai pas trop l’habitude d’être, mais seul le classement du Challenge National fait foi, étant donné que j’ai loupé la première manche et que sur la deuxième je n’avais pas retrouvé mon niveau ! Pas grave, je fais avec et puis je ne suis pas le seul. Il faut que je fasse un gros start !
 
15h, plus un bruit tout le monde est concentré, on attend le décompte du commissaire pour nous lancer. BANG !!!! C’est parti je suis tout à droite, une porte s’ouvre je me lance c’est bon déjà le départ est bon je suis remonté dans les 10. Le premier tour sera déterminant pour la course (vu le circuit qui ne permet pas de faire des remontées extraordinaires). Devant, Francis MOUREY, septuple champion de France, est déjà parti derrière un groupe se forme et c’est ce groupe qu’il faut attraper. Je chasse un tour, deux tours, trois tours, … ils sont 4 et les attaques ne cessent de casser leurs rythmes. Chaque fois que je me rapproche ça accélère … mais je ne baisse pas les bras ! Je suis à 5/10 secondes, je garde le contact, ça va le faire. Déjà la mi-course et je suis toujours en chasse, 5 tours et par chance, Guillaume PERROT, qui a un peu raté son départ me rejoins, à 2 c’est mieux mais ça ne durera pas.
 
Je fais une faute et perds le contact. Je n’ai pas la force de reboucher le trou et je le vois rentrer. Tout est à refaire j’insiste encore. Reste 2 tours, je sens que ça devient dur l’écart augmente je suis 7ème et finalement je resterai à cette position. J’entends de loin que mon ami et collègue de club va arracher une magnifique 2ème place, moi j’ai levé le pied sur le final et un sentiment mitigé me traverse. Un sentiment de satisfaction inachevé ! Mais bon ce n’est pas si mal que ça avec les déboires de l’année 2013 !!!
 
Maintenant place à la nouvelle saison route et triathlon mais je reviendrai l’année prochaine avec une envie de bien mieux faire …
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>