rencontre_urbanisme-720

6 commentaires

Le Plan Vélo : quelles mesures pour encourager les déplacements à vélo ?

Enfin! Après des mois d’attente, le Plan Vélo a été dévoilé aujourd’hui. Il était temps, car la situation est alarmante. Une étude de l’INSEE révélait récemment que moins de 2% des trajets domicile-travail se font à vélo, et, tenez vous bien à votre guidon, 58% des personnes vivant à moins de 1km de leur travail s’y rendent en voiture!   La démarche d’élaboration du plan vélo a commencé il y a près de 12 mois, avec le début des Assises Nationales de la Mobilité (lancées le 19 septembre …

Enfin! Après des mois d’attente, le Plan Vélo a été dévoilé aujourd’hui. Il était temps, car la situation est alarmante. Une étude de l’INSEE révélait récemment que moins de 2% des trajets domicile-travail se font à vélo, et, tenez vous bien à votre guidon, 58% des personnes vivant à moins de 1km de leur travail s’y rendent en voiture!
 
La démarche d’élaboration du plan vélo a commencé il y a près de 12 mois, avec le début des Assises Nationales de la Mobilité (lancées le 19 septembre 2017 par Edouard Philippe). Annoncé le 13 décembre 2017 par Elisabeth Borne en clôture des assises et confirmé au congrès de la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette (FUB), le plan vélo avait été maintes fois repoussé. La démission surprtise de Nicolas Hulot faisait craindre le pire. L’annonce du plan est donc aujourd’hui un grand soulagement pour tous les militants, usagers et acteurs concernés, et pour la santé et le bien être de tous.
 
Le plan comprend 25 mesures qui visent à encourager l’utilisation du vélo pour les trajets domicile-travail, mais aussi à améliorer la qualité de vie et la santé des citoyens ainsi que respecter l’environnement pour le bien-être de tous.
 
Le premier ministre Edouard Philippe a souligné la volonté de développer l’utilisation du vélo en passant de 3% à 9% des modes de déplacement d’ici 2024. L’objectif est d’essayer de rattraper des nations où cela représente une portion beaucoup plus large de la totalité des trajets. Il s’agit étonnamment de pays dont le climat est beaucoup moins tempéré comme les Pays-Bas, où cela représente 26% et l’Allemagne, 10%.
 
Un budget de 350 millions d’euros sur 7 ans soit 50 millions d’euros par an est prévu afin de mettre en place les 25 mesures du plan vélo. Olivier Schneider, président de la FUB a été invité par France Inter aujourd’hui à 13h pour parler du Plan Vélo ; malgré les effets positifs que ce dispositif apportera sans doute, Schneider juge ce budget trop restreint pour obtenir un véritable changement : le budget préconisé par l’association serait de 200 millions d’euros par an.
 
Développement des infrastructures :
 
Développement du réseau de pistes cyclables :
Le gouvernement souhaite en priorité assurer une véritable continuité dans le réseau de pistes cyclables. Pour cela il va aider financièrement les communes à construire par exemple des tunnels pour les vélos sous les rocades ou les échangeurs d’autoroute.
 
Développement du double sens cyclable :
Le double sens cyclable, déjà obligatoire dans les zones à 30 km/h, devra être assuré sur les routes allant jusqu’à 50 km/h, sauf aux endroits où cela est considéré dangereux.
 


 
Construction de parkings sécurisés pour vélos dans les gares :
Afin de lutter contre le vol de vélos, l’Etat va demander à la SNCF de construire des parkings sécurisés pour vélos dans les gares. De plus, des communes devront délibérer sur la construction de parkings sécurisés, mais elles n’auront pas d’obligation d’en construire.
 

 
Aménagement d’emplacements vélo dans tous les trains :
Cette disposition sera votée le 9 octobre et a pour but l’obligation d’installer au minimum 8 emplacements vélos dans chaque train dans les 2 ans à venir.
 

 
Aménagement de stationnements pour vélos à tout lancement de travaux sur un parc de stationnement :
Cette mesure obligera à aménager un espace pour accueillir les vélos lorsque des travaux seront lancés sur un parc de stationnement d’un immeuble, d’une usine, d’une administration ou d’un centre commercial.
 

 
 
Amélioration de la sécurité des cyclistes :
 
Obligation pour les communes de réserver une zone aux cyclistes à chaque feu :
L’amélioration de la sécurité des cyclistes représente également une priorité pour le gouvernement. Les communes disposeront donc de 10 ans pour doter tous les feux de circulation de zone réservée aux cyclistes (entre le feu et les voitures).
 

 
Dotation de numéros d’immatriculation des vélos :
Egalement dans l’objectif de lutter contre le vol des vélos, ces derniers seront désormais dotés de numéros d’immatriculation, à l’image des voitures et motos. Les fabricants devront réaliser un marquage sur tous les vélos neufs et les propriétaires de vélos d’occasion devront se charger de sa réalisation eux-mêmes.
Les identifiants exclusifs des vélos seront enregistrés dans un fichier national unique.
 


 
 
Mise en place d’avantages financiers et fiscaux pour les cyclistes et les entreprises :
 
Création d’une indemnité vélo pour les employés :
A partir de 2020 les employés du secteur public qui se rendent au travail à vélo bénéficieront d’un forfait de 200 € par an pour couvrir les dépenses liés à ce moyen de transport.
D’autre part, les employés du secteur privé pourront bénéficier d’une indemnité vélo prise en charge par l’entreprise allant jusqu’à 400 € par an. Il s’agira remboursement facultatif des frais liés au déplacement à vélo, exonéré des charges sociales et de l’impôt sur le revenu.
 

 
Soutien à l’achat de vélos électriques :
Le Plan Vélo promet des mesures de soutien à l’achat des vélos à assistance électrique, dont les détails ne sont pas encore précisés.
 

 
Soutien au déploiement de flottes de vélos par les entreprises :
Cette mesure a pour objectif d’encourager les entreprises à mettre des vélos à disposition de leurs employés pour un usage professionnel.
 
 
Développement de la « culture du vélo » :
 
Généralisation de l’apprentissage du vélo à l’école :
Cette mesure a pour objectif que tous les enfants sachent faire du vélo avant l’entrée en 6ème. Pour cela le programme « Savoir Rouler » sera mis en place dans toutes les écoles primaire.
 

 
 
Ces mesures s’ajoutent aux lois récentes visant à encourager l’utilisation du vélo, comme par exemple la prime de l’Etat pour l’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE), l’indemnité kilometrique vélo et l’obligation pour les constructeurs d’intégrer un local vélo à tout immeuble de logements neufs depuis 2012.
 
Plus de détails sur ce projet sont à venir. Celui-ci est en effet inscrit dans un projet plus large, avec la future Loi d’Orientation des Mobilités (LOM), qui sera présentée en octobre.
 
 
 

No related posts.

LE / LES COMMENTAIRES

  1. Le Magro

    Je pense que c’est l’automobiliste qu’il faut sensibiliser car au volant il ne ce préoccupe pas des vélos et ne s’en préoccupe pas du tout
    Je viens de me faire renverser car il n’a pas observé la priorité

  2. Le Daniel

    Quel système de marquage pour les vélos en carbone?

    • Le admin

      Bonjour,

      Nous vous remercions pour votre commentaire.

      Malheureusement nous ne disposons pas encore de cette information.

      Toutefois nous aurons plus de précisions dans les semaines à venir.

      Nous restons à votre disposition

      L’équipe Cycletyres.fr

  3. Oui, c’est très bien,mais faut voir, car les promesses et les grands plans ont connait.
    Par contre, éduquer les automobilistes , (qui sont parfois cyclistes!) à mieux respecter les cyclistes!Education cycliste à l’école! Et puis, il faut mettre de « l’eau dans son vin », nous les cyclistes, réapprenons le Code de la Route et équipons nos montures: sonnette OBLIGATOIRE, rétroviseur,CASQUE OBLIGATOIRE et que les »couraillons » du DIMANCHE ne se croient pas tout permis: stop, feux etc…..
    A 77 ans je fais encore plus de 10000km par an et essais d’être respectueux ( le mieux possible !) de la Règlementation.
    Bonne journée à tous et ……VIVE LE VELO!

  4. Le Bernard Girard

    Bon, manque le plus important : les aides liées à l’achat d’un vélo.
    Il serait dramatique, pour ne pas dire irresponsable, que les fabricants augmentent leurs tarifs. Ce serait une fois de plus donner de l’argent public à des entreprises privées, nous avons l’habitude.
    Ce serait surtout décourager les gens à acheter des vélos.

  5. 1. Faire des pistes cyclables: bien, mais il ne faut pas qu’elles s’arrêtent à l’entrée d’un rond-point pour faire place à un trottoir généralement inutile (rase campagne) , cela est un piège pour nous cyclistes qui sommes rejetés dans le flot des voitures. C’est la même chose lorsque nous arrivons dans les carrefours (feux tricolores).

    2. Il faudrait que les bords de routes et pistes, dites cyclables soient mieux entretenus : nids de poules, chaussée déformée par les racines d’arbres, sans compter les détritus de toute sorte y compris les bris de verre (cannettes de bières). Cela éviterait les écarts pour évitement et permettrait de rouler bien à droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>