Janvier-012--BMX-Jv2

J.O. 2012 BMX Race: Tioga Champion Olympique?

Ok riders random start…Riders ready? Watch the gate…”   C’est dans moins d’une semaine maintenant que cette phrase mythique sera prononcée par la “start box” puisque les épreuves se dérouleront les 08, 09 et 10 Août prochain à la BMX Venue de l’Olympic Park de Londres (voir notre article du 16 janvier pour une étude du parcours).   La sélection Olympique BMX française est composée de 5 titulaires (3 hommes et 2 femmes) et 2 remplaçants (1 homme et 1 femme) :   HOMMES : – Joris Daudet, club …

Ok riders random start…Riders ready? Watch the gate…”
 
C’est dans moins d’une semaine maintenant que cette phrase mythique sera prononcée par la “start box” puisque les épreuves se dérouleront les 08, 09 et 10 Août prochain à la BMX Venue de l’Olympic Park de Londres (voir notre article du 16 janvier pour une étude du parcours).
 
La sélection Olympique BMX française est composée de 5 titulaires (3 hommes et 2 femmes) et 2 remplaçants (1 homme et 1 femme) :
 
HOMMES :
- Joris Daudet, club du Stade Bordelais (2ème coupe du monde Elite)
- Maona Moo Caille, club des Pennes Mirabeaux (3ème coupe du monde Elite)
- Quentin Caleyron, club de St Etienne (9ème coupe du monde Elite, 5ème au World Time Trial)
- Sylvain André (remplaçant), club de Cavaillon (éliminé en 1/2 finale Championnat du monde)
 
FEMMES :
- Magalie Pottier, club de Carquefou (Championne du monde Elite)
- Laetitia Le Corguille, club de St Brieuc (éliminée en ¼ de finale coupe du monde Elite cette année, vice-championne Olympique juste derrière Anne-Caroline Chausson en 2008 à Pékin)
- Eva Ailloud (remplaçante), club Compiègne-Clairoix (Championne Europe)
 
Sur quoi roulent les champions
 
En Race les pneus sont très sollicités : accélération brutale au start, relance, prise de courbe et de vitesse…Et la moindre erreur est fatale. Dans ce contexte, le duo PowerBand à l’avant / PowerBlock à l’arrière de Tioga semble faire la quasi-unanimité sur le circuit.
 
Avec son profil bas « speed strip », le PowerBand est conçu pour être monté à l’avant, où réduire la résistance au roulement et gagner du poids est primordial pour gagner les centièmes qui font la différence.
 
Le PowerBlock, conçu pour être monté à l’arrière, est dotée d’une bande de roulement épurée facilitant la prise de vitesse, complétée par des crampons de transition à 45° favorisant la motricité lors de la prise d’angle, et par des crampons extérieurs uniquement sollicités dans les postures les plus extrêmes.
 
Tous deux sont dessinés pour la compétition de haut niveau sur les terrains modernes rapides, sur sol compact, et dotés de gomme ultra tendre (Ultimate Traction Compound) favorisant le grip et le mordant en traction et accélération et la tenue en virage. En compétition de haut niveau, la version Kevlar « S-spec » en 120 TPI est de rigueur, reconnaissable au sigle Sigma sur le flanc. Le tissage de carcasse plus fin supporte mieux les déformations lors des prises de courbes et sur les appels et réceptions de bosses. Il apporte aussi un gain de poids : 150 grammes de moins que la version en tringle rigide, sur un objet en rotation de surcroit, soit environ 500g équivalent sur un élément statique.
 
Tioga est d’ores est déjà champion olympique! Espérons que ce sera au service d’une ou un athlète tricolore! Bonne chance à toute l’équipe!
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>