Couverture-transmaurienne-2018-montagnes

0 commentaire

Bien s’alimenter sur une course longue distance

Comment les gels énergétiques SIS m’ont boosté sur le parcours des 6000 mètres de dénivelé positif sur 150 km à travers toute la Haute Maurienne Vanoise.   Tom Chambers lors de sa participation à la Transmaurienne Vanoise 2018   Jeune pratiquant de VTT XCO depuis 2012, j’ai toujours rêvé de faire des courses longue distance, mais je ne pouvais pas y participer à cause de mon âge. L’an passé je suis passé en cadet 2 et j’ai eu l’opportunité de courir la Transmaurienne Vanoise 6000 2017 pour mon …

Comment les gels énergétiques SIS m’ont boosté sur le parcours des 6000 mètres de dénivelé positif sur 150 km à travers toute la Haute Maurienne Vanoise.
 


Tom Chambers lors de sa participation à la Transmaurienne Vanoise 2018

 

Jeune pratiquant de VTT XCO depuis 2012, j’ai toujours rêvé de faire des courses longue distance, mais je ne pouvais pas y participer à cause de mon âge. L’an passé je suis passé en cadet 2 et j’ai eu l’opportunité de courir la Transmaurienne Vanoise 6000 2017 pour mon ancien club, Le vélo club Rumillien. J’étais très content de finir 1er cadet pour une première participation. Cependant, j’avais eu des problèmes de nutrition pendant la course car je ne supporte pas bien ni les gels ni les boissons énergétiques. J’ai donc cherché pendant 3 mois un gel que je pouvais supporter, c’est-à-dire un gel qui ne me donnait pas de crampes d’estomac et qui ne cassait pas mon effort.
 

Lors de ma participation à La Forestière 2017, j’ai pu tester les gels SIS (Science In Sport) qui m’avaient été conseillés. Je les ai trouvés sur mon site habituel Cycletyres.fr et les ai consommés sur la plupart des courses du début de saison : pour la première fois, je ne ressentais aucun effet indésirable. Lors de l’Alps Bike Festival, j’ai pris les gels SIS sur les 30 km de l’épreuve XC « Bélier » où j’ai fini premier Junior et Top 10 au scratch.
 


Les gels SIS

 

Lors de ma participation à la 30ème édition de la Transmaurienne Vanoise 6000 2018 où j’ai couru sous les couleurs du Comité de Savoie, il était évident que j’allais prendre les mêmes gels SIS que pendant mon début de saison. J’ai donc ingéré régulièrement mes gels sur chaque épreuve quotidienne variant de 1200 à 1800 mètres de dénivelé. J’ai pu ainsi éviter les hypoglycémies et les fringales, contrairement à l’année précédente. Les gels m’ont énormément aidé : ils m’ont permis de tenir des rythmes plus élevés et plus longs que l’année précédente car je n’avais pas à puiser autant dans mes réserves. Leur apport important en glucides est dilué contrairement à d’autres gels et est très facile à prendre et à assimiler. C’est un des seuls gels qui ne demandent pas d’eau après son absorption, ce qui est très pratique dans des courses longues, de même qu’en XCO.
 


Départ de la Transmaurienne Vanoise 2018

 

Un des formats de courses que l’on retrouve fréquemment sur les étapes de la Transmaurienne Vanoise, c’est une première bosse d’entrée, plus ou moins longue, un milieu de parcours vallonné, une descente et une bosse finale, c’est dans cette bosse finale qu’il est important d’avoir des glucides en réserve afin d’alimenter ses muscles. Si on ne s’est pas alimenté dans la première partie du parcours, cette côte est très difficile. Grâce à l’apport des gels dans les premières heures de course j’ai pu maintenir les écarts, voire accentuer les écarts avec les autres concurrents et parfois même le réduire avec les concurrents devant moi. Apres les cinq journées éprouvantes de la course, j’ai fini 4ème scratch/ junior. J’étais très content de moi et toujours aussi émerveillé par les paysages magnifiques de la Maurienne.
 
 
Tom CHAMBERS, Bauges Montagne Sport, Août 2018.

 
 
 

No related posts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>