Enduro Belleveille

Enduro des Belleville: une belle première!

Ce dimanche 12 août avait lieu pour sa 1ere édition, l’Enduro des Belleville, organisée par le club des sport des Ménuires, en Savoie : une compétition qui devait réunir sur une journée, 150 pilotes chronométrés sur 4 spéciales et parcourant en tout 2500m de dénivelé négatif sur une distance de 34km. Avec un tel programme il était difficile de résister et c’était la bonne occasion pour moi de tester l’état du genou après mon entorse parvenue au mois de juillet…   Départ pour Les Ménuires samedi soir, étant …

Ce dimanche 12 août avait lieu pour sa 1ere édition, l’Enduro des Belleville, organisée par le club des sport des Ménuires, en Savoie : une compétition qui devait réunir sur une journée, 150 pilotes chronométrés sur 4 spéciales et parcourant en tout 2500m de dénivelé négatif sur une distance de 34km. Avec un tel programme il était difficile de résister et c’était la bonne occasion pour moi de tester l’état du genou après mon entorse parvenue au mois de juillet…
 
Départ pour Les Ménuires samedi soir, étant donné qu’il fallait être la bas le dimanche à 8h et que nous avions 2h de route , il semblait plus sage de partir le samedi soir pour assurer une bonne nuit et pouvoir attaquer la journée en forme, mais les aléas du camping en décideront autrement, puisque doté d’un sommeil très léger je n’arriverai qu’a fermer l’œil que 3-4h de la nuit, faute d’avoir choisi un endroit que nous avions cru calme mais finalement très fréquenté la nuit par les badauds…
 
Levé à l’aube dimanche matin, je constate qu’une belle journée s’annonce, le ciel est dégagé de toute menace, bonne nouvelle ! On va chercher les plaques, on s’équipe et on se rend au départ de la 1ere spéciale à laquelle nous devions participer à 10h45. arrivés à 9h30 devant le télécabine, il s’avère que celui-ci est en panne et ne remarchera pas de la matinée… l’équipe de l’organisation très réactive décide alors de réquisitionner quelques 4×4 pour monter les quelques concurrents qui ne pourront pas se rendre au départ part la remontée mécanique..
 
Très bonne réactivité de l’organisation qui garde la bonne humeur malgré ce mauvais coup du sort. On se retrouve au départ de la 1ère spéciale, un chemin piéton très sec, arpenté de graviers et de gros cailloux qu’il faudra contourner, sauter, gravir, ou descendre .. Ce fut une très jolie spéciale, très technique et rendu glissante par la poussière, sur laquelle il était difficile de rouler agressivement à moins de connaitre, et où l’improvisation n’avait qu’une très maigre place ici, mieux valait rester sur le vélo ! Même avec le High Roller Super Tacky devant, heureusement que les virages relevés étaient là pour bien nous tenir! On s’en met plein la vue malgré le chrono qui tourne, on est tout juste au milieu de nulle part, entourés par de nombreux sommets qui seront presque les seuls spectateurs de la course.
 
A cause des aléas du matin, la seconde spéciale sera annulée, pour simplifier l’organisation et nous descendons directement à la 3ème spéciale que nous ferons 2 fois finalement. Après 45mn de liaison très peu physique car descendante a 90% on arrive au ravitaillement installé au pied de la remontée mécanique qui nous mènera à la spéciale 3. Il fait très chaud et on est ravi de pouvoir s’abreuver avant de retourner manger la poussière !
 
Départ pour la 3e spéciale, celle-ci est un parcours qui commencera sur une piste permanente constituée de virages relevés et quelques sauts ici et la, s’ensuit d’une transition sur piste 4×4 pour rejoindre un chemin piéton très joli et sinueux, avec une montée assez courte mais bien sévère au milieu, et la spéciale se termine sur une seconde piste permanente très rapide avec des doubles, des relevés et toujours sur un sol des plus fuyants .
 
Arrivée en bas, re-ravitaillement, et rebelote, on prend les même et on recommence !
 
Ensuite c’est la liaison pour la dernière spéciale de la journée, pas mal de pédalage un peu de montée et on se balade sur le domaine vaste des 3 vallées c’est vraiment classe !
 
Départ pour la 4ème spéciale qui nous ramène au point de départ : 70% de piste permanente faite de relevés/sauts/ relevés, une ou deux coupes fraîchement taillées dans les champs, assez raides, en dévers dans les cailloux, et un finish dans l’herbe avec quelques grandes courbes avant la ligne d’arrivée.
 
On terminera la journée avec une tartiflette en regardant la remise des prix, par 30° on aurait préféré un petit barbecue ! Beaucoup de lots pour les participants et même un voyage à Marrakech à gagner ! Chez les Hommes c’est Mr Bailly Maitre qui s’impose, et chez les Femmes, Morgane Such. Je finis dans le premier tiers (40ème sur 120 participants) pas si mal pour une reprise!
 
Pour une première édition les choses se sont bien passées, l’organisation bien réactive et sympathique, certains trouveront peut être un peu trop de tracés artificiels pour une compétition d’enduro mais on s’est laissés dire que l’an prochain les tracés seraient beaucoup plus exclusifs, donc, une seule chose à faire, re-signer pour l’année prochaine !
 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>